Archives de Tag: France

Un comité proche du Patronat propose de rétablir les travaux forcés et l’esclavage pour lutter contre le chômage


patronatEXCLUSIF

Une source proche du haut patronat indique que celui-ci serait en train de plancher sur le rétablissement de l’esclavage, le but étant de faire décoller l’économie, lutter contre le chômage et réaliser au passage de gigantesques profits.

Nous avons réussi à nous procurer un enregistrement audio (fiable) de la réunion. Ci-dessous une retranscription d’un extrait audio de la réunion secrète. S’exprime sans doute ici le président de l’organisation.

 » Chers amis, chers collègues, comme vous le savez tous, l’économie de notre pays n’est pas florissante. Et il y a là pour nous un coup à jouer. Pour remporter la mise, il faudra passer par deux étapes.

Oui, nous nous sommes beaucoup enrichis malgré la crise, mais on pourrait encore en profiter pour assurer notre domination sur la bourgeoisie des pays émergents. Pour ce faire, il est donc essentiel de rétablir l’esclavage ou les travaux forcés. La pilule étant dure à faire avaler du fait de la crise économique, il faudra dans une PREMIÈRE ETAPE alimenter une bulle en vue de créer une crise financière. Comme les pertes seront énormissimes du fait de cette crise à venir, l’Etat nous renflouera avec l’argent du contribuable. Donc n’ayez crainte, on ne perdra rien, et il n’y aura aucune condition comme cela s’est toujours déroulé par le passé. Remercions la providence d’avoir rendu les peuples amnésiques.

L’économie peinant à décoller, il faudra dans une SECONDE ETAPE – via certains de nos média – pousser les politiques et les citoyens à prendre en considération nos vues. Après tout, ne sommes-nous pas des créateurs d’emplois ?

L’esclavage était tout à fait normal pendant l’antiquité, donc c’est tout à fait possible.  Comme nous sommes dans une démocratie d’opinion, où il est plus facile d’exciter les passions des masses, nous pointerons du doigt via des Unes, du sensationnalisme, la fainéantise des chômeurs, des étrangers, des femmes, des jeunes, des syndicalistes etc. Les individus dressés les uns contre les autres, les retraités contre les actifs, les fonctionnaires contre les salariés du privé, le règne des sondages, les politiques finiront bien par entendre raison. Il est fort à parier que cette main-d’oeuvre servile sera d’abord issue des catégories les plus défavorisées de la population à savoir les Minorités, femmes isolées, jeunes, les étrangers etc. bref les précaires.

Et grâce à cette main-d’oeuvre servile, plus compétitive que les ouvrières et les enfants chinois payés quatre euros la journée, on s’en mettra plein les poches car comme vous le savez, même si les pertes sont à la charge de l’Etat, les bénéfices sont toujours privatisées. »

 

 

Source : Faks news

 

Tagué , , , , ,

Que nous dit le racisme envers les noirs ? [Par Serge ]


arbre diversité

Serge, un membre de la page a souhaité s’exprimer sur une thématique tristement d’actualité. A vous d’en juger:

« Personnellement, je pense que personne ne détient le monopole de la souffrance. Chaque peuple, chaque individu a vécu  dans son existence une période, une expérience qui a pu le marquer  de façon négative. On a tous un jour, ou du moins une partie d’entre nous, vécu des situations qui nous ont  donné l’impression d’être médiocre  en tant d’être humain, quelle quel soit la raison.  Le racisme, la xénophobie et la discrimination existent partout, à travers toutes les sociétés.  Pour que l’on comprenne bien, une définition de chacun de ces mots s’impose.

La discrimination se caractérise par le fait de vouloir exclure un individu du groupe social auquel  il appartient,sous prétexte qu’il est porteur d’attributs physiques ou moraux, qui le rendent différent de ses semblables. Cette discrimination peut s’exprimer de différentes manières, à diverses occasions. Ce n’est pas parce que telle femme est ronde, qu’elle doit être jugée différemment.  Ce n’est pas parce tel individu vit en chaise roulante, que l’on doit le regarder avec un sentiment de pitié.  Un aspect visuel d’une personne ne peut  le définir dans son entièreté. Nous  sommes tous des hommes  et des femmes dotés de caractéristiques diverses et variés. 

Le racisme tend à hiérarchiser les races humaines (même s’il est préférable aujourd’hui d’utiliser le mot « ethnie »).  Est-ce que les yeux bridés, les cheveux raides,la taille filiforme et la peau jaune d’un asiatique, font de lui un être différent ? Est-ce les lèvres charnues, le postérieur cambrée et la peau foncée d’un Noir, font  de lui un être inférieur ?   La science a réussi à prouver que tous les hommes partagent la même origine. Les aspects physiques qui caractérisent les différentes populations ne sont que les résultats d’une adaptation de chaque groupe d’individus à l’environnement qui l’entoure. Le soleil a certainement sa part de responsabilité dans la couleur foncée de certains Africains. Si ces mêmes Africains ont souvent les yeux marron, ce n’est certainement que l’adaptation de leurs yeux pour  se prémunir  des conséquences, parfois dangereuses, d’une exposition trop importante au soleil.  Si de l’autre côté des hommes sont « blancs », c’est certainement une adaptation à l’environnement qui s’est fait au fil des années. «L’Européen » tel que l’on voit aujourd’hui ne ressemble en rien à « l’Européen » qui existait à une autre époque. A chaque endroit sur Terre, on trouvera une  population qui présente des caractéristiques particulières. Ces caractéristiques sont souvent le résultat d’une mutation dont elle est héritière. Aucune étude sérieuse, ne réussira à prouver que l’homme arabe, dans ses gènes, dans ses traits de caractères, dans sa physiologie, est né pour être un terroriste, un voleur, un délinquant, etc…

L’environnement, le cercle familial, le cercle amical, l’expérience de vie, la culture, la religion ou la situation politique sont autant de facteurs qui peuvent influer sur le destin d’un individu. Certains arrivent à tirer le meilleur dans un environnement de départ qui leur est défavorable. D’autres,n’ayant pas une force de caractère suffisante, s’enfoncent et finissent par incarner le mal absolu. On sait qu’un environnement stimulant, sur le plan intellectuel, peut peser le futur d’un enfant (ex : Barack Obama est le fils d’un économiste kényan et d’une anthropologue américaine. Deux parents universitaires qui ont certainement influé sur le cheminement intellectuel de leur fils prodige.)   Outre ces facteurs cités plus haut, chez les individus, il y a aussi une inégalité physique, physiologique et parfois même génétique. On sait aujourd’hui qu’Albert Einstein était doté d’un cerveau qui, sous certains aspects, présentaient des particularités que l’on ne trouve pas chez la plupart d’entre nous. Son extraordinaire talent de scientifique  n’était donc en rien lié à sa judéité ou à la couleur de sa peau. Si Serena Williams est toujours n° 1 mondial dans le tennis féminin, c’est certainement parce qu’elle est doté  d’un physique, de prédispositions qui lui permettent d’avoir un jeu et une force supérieurs à  celle ses concurrentes. Elle a profité de ce que la nature lui a donné pour être la meilleure dans son domaine. Son origine africaine ne pèse en rien sur son talent athlétique.  Il y aura toujours un groupe d’individus doté d’un tempérament et d’une prédisposition qui lui permettent de tirer parti dans certaines situations où d’autres  ont échoué. Il y aura toujours un petit groupe qui arrivera à être meilleur dans un domaine précis. Tandis, que le reste, se contentera de rester dans la moyenne ou parfois être médiocre. Telle personne est prédisposée à être fort en mathématique : Il sera certainement un grand mathématicien. Tel autre  a une facilité dans l’apprentissage des langues : il sera donc un polyglotte. Nous avons tous un talent particulier, une facette cachée (et parfois difficile à trouver). Si elle est dénichée,si elle est bien exploitée, on peut arriver à tirer le meilleur dans cette vie.Il suffit de s’écouter, de réfléchir sur son  être, « d’écouter son âme ». Oui,écouter cette petite voix intérieure qui nous habite.  Il faut prendre le temps de savoir qui nous sommes vraiment, que ce que nous désirons, que ce qu’on voudrait faire de notre existence. On n’a qu’une seule chance. Une et une seule chance ! Il faut apprendre à s’accepter. Il faut aimer toute sa personnalité, même dans ses bizarreries. Il faut apprendre à vivre avec sa singularité, avec son talent (si on l’a trouvé)avec ses défauts, ses qualités, etc. Il faut surtout apprendre à respecter l’autre dans sa différence. 

Cela prouve donc que réduire un individu à sa couleur de peau, est  une erreur. Cela révèle, parfois, de la paresse intellectuelle.

Certains n’ont peut-être pas la capacité intellectuelle de comprendre que les différences physiques et culturelles des populations, sont des choses  naturelles et constantes chez les êtres humains.

La xénophobie est aussi facile à comprendre. Il s’agit tout simplement de la « peur de l’étranger ». Cette peur est souvent due à l’ ignorance sur la vie, la culture et l’histoire de « cet étranger ».  Combien d’entre nous ont changé d’avis sur tel tel groupe d’individus, après avoir eu une discussion enrichissante avec les personnes concernées ?  Nombreux, sont ceux qui deviennent plus tolérants avec l’âge, l’expérience de vie ou tout simplement grâce à une plus grande maturité.

Que dit le racisme envers les Noirs ?

Sans tomber dans la victimisation,peu de personnes peuvent dire spontanément des blagues et/ou des injures à caractère racistes  envers « un individu blanc ». Réfléchissez bien et  faites une liste de dix, voire quinze mots ou phrases, qui tendent à réduire l’homme blanc à l’animalité.Allez-y !! Vous avez trouvé  facilement ? J’en doute fort !!Par contre moi, j’en ai sur les Noirs. Je vais les écrire sans réfléchir, spontanément :Nègre, négresse ; singe ; bamboula ; peau salle ;  sous-homme ;  homme de la savane ;  tous les Noirs ont une grosse bite (oui c’est une remarque raciste car il dénue au Noir toute sa capacité de réflexion et il est réduit qu’aspect la plus bestiale de tous les êtres vivants, celle de n’être qu’un être  sexuel, un être guidé que par ses pulsions sexuelles et  par conséquent, la taille, anormale, de son phallus n’est que l’expression physique de sa nature profonde) ; toutes les Noires sont des sauvages au lit ;etc…. J’en oublie certainement.  

Cette perception du Noir, n’est que l’héritage dont l’Occidental impérialiste a mis en place lorsqu’il a entrepris l’esclavagisme, la colonisation et enfin la domination économique sur les individus et le monde et plus particulièrement sur l’Afrique et les Noirs.  Réduisons les êtres de ce continent à l’animalité pour mieux exploiter leurs richesses !« Le fardeau de l’homme blanc »,  la mission civilisatrice de l’homme blanc envers l’homme noir.  Aujourd’hui,il y a toujours cette pensée, cette perception de l’Africain en tant qu’être inférieur. La pauvreté des africains et l’image que l’on donne d’eux dans les médias occidentaux ne facilitent pas la tâche !  

Les anthropologues et autres experts qui maîtrisent mieux que moi cette question, pourront facilement nous expliquer les causes et les conséquences du racisme « anti-Noir ».Ils pourront nous expliquer l’origine, son évolution et enfin son état actuel dans le monde occidental.

Mais l’essentiel est là. L’impérialisme occidental est à l’origine  de ce fléau.

Enfin, voici un florilège de « blagues »,de remarques douteuses, souvent inconsciemment racistes, dont j’ai été témoin et souvent victime. Néanmoins, je tiens à  garder l’anonymat des auteurs qui en sont à l’origine.De plus, je suis dans l’impossibilité de transcrire avec les mots exacts des auteurs car les souvenirs datent de plusieurs mois ou années. J’ai donc été obligé de paraphraser, de changer ou de prendre des synonymes. Mais, le message de fond est inchangé :

– Eh Serge, c’est vrai que les Noirs vous avez une grosse bite ?! Elle mesure combien ta bite ??!!

– Put… J’aimerai bien sauté une « black »,je trouve qu’elles sont bonnes au lit !! (Il avait sûrement regardé un film porno la veille).

– Eh Serge, est-ce que tu utilisais une fourchette en Afrique ?! Tu habitais dans quoi ? Une maison ?

– Vu que tu es Noir, comment tu sais que son derrière est propre après avoir chié ?!!

– Serge, souris un peu, je ne te vois pas tu es trop noir !!

Pendant que je dormais, je sens un regard sur moi !! Je fais semblant de rien, mais le regard est persistant et  finalement, je décide de demander à la personne pourquoi elle me regarde et elle répondra :

– Ben je n’ai jamais vu un Noir dormir ! Ça fait bizarre !!

Pendant que j’étais sous la douche, on débarque dans la salle de bain, on tire le rideau de douche et on scrute mon corps. Je demande pourquoi, on me répond spontanément :

– Ben, c’est pour voir à quoi ressemble un Noir nu en vrai !

En parlant du SIDA et de l’importance de se protéger pour les jeunes, l’un me répond naturellement :

– Ce n’est pas pour te vexer, mais le SIDA n’est attraper que par les Noirs.

Pendant que je mange une banane, l’un de mes anciens camarades de classe, me fixe et sourit.Je lui demande la raison de son sourire et il me répond gentiment :

– Ça fait bizarre de voir un Noir mange une banane !! 

Ce que je trouve de plus étrange, ce que tout au long de mon expérience de vie. Chez moi,parmi mes amis et connaissances Noirs, aucun, je dis bien aucun ne s’est posé ou ne se pose de question sur la physique étrange que peuvent avoir « les blancs ». Il y en a certainement qui n’apprécient pas la culture occidentale ou d’autres qui peuvent être considérés comme étant des racistes envers tel ou tel groupe de personnes.

Mais personne, je dis bien personne, ne trouve que les « blancs », dû à leur couleur de peau, ont un physique étrange qui mériterait d’être scruté sous tous ses aspects…

Je termine par ces deux citations de Claude Lévi-Strauss, tirée de son livre « Race et histoire » :

 » Chaque fois que nous sommes portés à qualifier une culture humaine d’inerte ou de stationnaire, nous devons nous demander si cet immobilisme apparent ne résulte pas de l’ignorance où nous somme de ses intérêts véritables, conscients ou  inconscients, et si, ayant des critères différents des nôtres, cette culture n’est pas, à notre égard, victime de la même illusion. Autrement dit, nous nous apparaîtrions l’un à l’autre comme dépourvus d’intérêt, tout simplement parce que nous ne nous ressemblons pas. »

 » En refusant l’humanité à ceux qui apparaissent comme les plus « sauvages » ou « barbares » de ses représentants, on ne fait que leur emprunter une de leurs attitudes typiques. Le barbare, c’est d’abord l’homme qui croit à la barbarie. »

Serge

Tagué , ,

Pourquoi je soutiens l’écotaxe par Tristan


  • ecotaxe

     

    Un membre de la page, Tristan de Neylac a souhaité vous faire part de son coup de gueule de la semaine :

    [ Actuellement, en France, le gazole à la pompe a baissé de €0,08 en 3 mois (Ici, vers Nantes, de €1,35/l à €1,27/l à ce jour). Les élections municipales approchant, donc…
    Au Royaume Uni, le gazole est vendu plus cher que l’essence (£1,45, soit €1,71 contre £1,31, soit €1,53). Pourquoi ? Parce qu’il est plus polluant. Logique.
    On marche sur la tête, les paysans et les routiers plus que le reste du Monde !
    Prenons les œufs. Quand un producteur vend un œuf €0,065 à la grande distribution, la grande distribution le revend au consommateur €0.19 (lien là >>>http://www.agroalimentairenews.com/DP/dp3372.pdf)
    Et ces mêmes paysans descendent dans la rue, aux ordres de la FNSEA pour défendre la grande distribution…
    Et si vous en produisiez moins de cette merde ? Et si vous les vendiez en circuit court ? Et si vous preniez conscience que les coopératives que vous avez créées et soutenues arrêtaient de vous prendre pour des quiches et des pigeons ? Et si vous preniez vos destinées en main sans les subventions (nos impôts !) ? Et si… La liste est longue encore.
    Vous polluez votre terre et vous pleurez. Ça ne vaut même pas le mouchoir que je viens de jeter à la poubelle.
    Vous produisez de la merde, le porc, le bœuf, la volaille, les fruits et les légumes que vous fournissez à perte à la grande distribution qui vous fait faire n’importe quoi pour gagner plus en vous faisant travailler plus.
    La paysannerie est tellement recouverte de pansement qu’on ne sait même plus ce qu’il y a dessous. He ho ! Y’a quelqu’un dans les campagnes ?
    Mais allez donc casser les supermarchés et les hypermarchés, nom de dieu ! Ayez du courage et au lieu d’écouter vos centrales syndicales bien au chaud dans des restaurants gastronomiques qui ne servent que du bio à ¼ de SMIC le repas !Parce que, si le poulet que vous produisiez (pas nourris au robinet pétrochimique) vous nous le vendiez directement au même prix que la grande distribution, on vous l’achète tout de suite.

    Et vous les routiers, si au lieu de faire faire 2500km à un yaourt entre le champ et l’assiette, vous divisiez par 10 cette distance, vous ne pensez pas que vous auriez des conditions de vie meilleures ?
    Vous ne vous battez pas pour les bonnes raisons ni contre les vrais responsables.
    Oui, l’écotaxe est juste. Vous voulez la faire disparaître ? Alors faîtes disparaître toutes les vrais causes. Et nos enfants nous diront merci. ]

     

    Si vous aussi vous souhaitez vous exprimer sur une thématique particulière, n’hésitez pas à nous en faire part.

     

     

Tagué , ,

Oui, les sondages ont toujours raison !


mouton téléphone

Qu’il fait beau ! Des jeunes assis à l’ombre de lilas se prennent la tête à propos de la dernière sortie de Nabilla, des clashs entre Booba et La Fouine. Le Macdo grouille littéralement de monde. Se reflètent sur les lunettes de soleil de ces jeunes filles le visage de beaux garçons bien parfumés. Une dame donne un pièce au SDF du coin avec son plus grand sourire, celle-ci venant de dépenser quelques centaines d’euros pour un collier de perles.

Bref, ce matin d’octobre, contrairement à Hier semble de bonne augure Pour claire, notre jeune enseignante. Il y a de cela deux jours, après une soirée fort arrosée et au gré de tâtonnements, trébuchements et glissades pour rentrer chez elle, l’obscurité aidant, celle-ci a pour son plus grand malheur perdu son portable. Rendez-vous compte, privé de portable pendant deux jours ! C’est la fin de tout!

Celle-ci se dirige donc dans un espace SFR pour pouvoir acheter un nouveau téléphone portable! Le choix se révèle plutôt ardu. Pensez-vous ! Elle hésite entre un Iphone 4 et le dernier Blackberry. Mais voilà que oh surprise! Pascale déboule dans la boutique, affolée comme une truie ayant perdu ses petits.

– Ah, Claire,salut! Figures-toi qu’un petit voyou m’a volé mon portable!!!

– Mon Dieu, le petit chenapan!  Ces gosses sont obnubilés par tout ce qui est superficiel! Tandis que nous… Bref, je suis vraiment navrée de ta situation embarrassante. Peut-être pourrais-tu m’être d’un grand secours, un véritable dilemme se pose à moi : je ne sais vraiment pas lequel de ces deux téléphones choisir…

– Tu as bien fait de me demander, j’ai justement eu vent hier soir à la télévision d’un sondage selon lequel 80% des gens de moins de 30 ans avaient une nette préférence pour l’iPhone. Ton choix est donc tout trouvé!

– Oh tu sais, les sondages et moi… Je n’y crois pas!

– Ne me dis pas que tu fais partie de ces gens qui croient en la théorie des sondages truqués! C’est tout à fait ridicule!

– Bien loin de moi cette idée mais je suis persuadée que certains de ces sondages sont orientés de manière à soutenir les campagnes publicitaires pour inciter à la consommation d’un produit particulier au détriment des autres. Comme tu le sais, les gens subissent le plus souvent la pression du groupe. Il faut faire comme les autres, correspondre aux tendances, tu comprends! Les publicitaires en sont bien conscients.

– Je ne partage pas ton opinion. S’il est vrai que les gens aiment suivre les tendances, ils sont libres de leurs choix. De plus, tu oublies que nous sommes conditionnés dès notre naissance par l’éducation de nos parents, les normes sociales, la classe sociale à laquelle nous appartenons, nos amis, etc. N’oublie pas que nous aspirons tous à être heureux! Ce bonheur passant parfois par la richesse matérielle. Partant de ce postulat, il est possible de déterminer les choix des consommateurs selon leur classe sociale. Chaque classe sociale dispose d’envies propres, ainsi les classes moyennes auront peur du déclassement et auront un fort besoin d’ascension sociale. Un professeur d’arts martiaux, par exemple, sera capable de prévoir trois ou quatre coups à l’avance des attaques d’un débutant; il en sera de même pour un champion d’échecs face à un novice. Par conséquent, je pense qu’il est possible de prévoir les préférences d’une population à travers un échantillon REPRÉSENTATIF de celle-ci.

– Tu as en partie raison mais laisse-moi te donner un contre-exemple : lorsque j’étais lycéenne, je m’habillais de manière plutôt originale. Une personne a commencé à se moquer de moi puis sa réaction est devenue légion, bientôt tout le lycée m’a mise à l’écart, j’étais la risée de tous. Tu appelleras ça l’effet boule de neige ou l’effet troupeau… Ce qui est sûr c’est que certains, bien que n’étant pas du même avis que les autres, suivaient tout de même la huée générale. D’ailleurs, un jour, un garçon s’est approché de moi discrètement, m’a salué et m’a murmuré qu’il trouvait ma cape -oui, je portais une cape!- très chouette. Il a même prétendu vouloir sympathiser avec moi. Le lendemain, je l’ai surpris en train de se moquer de moi avec ses « amis », évitant soigneusement de venir me saluer. La Fontaine disait :  » La raison du plus fort est toujours la meilleure ». Moi je dirais plutôt qu’aujourd’hui, la raison du plus grand nombre est toujours la meilleure et la plus vraie.

– Ton propos est fort pertinent mais plutôt que  d’incriminer toujours les sondages, ne devrait-on pas plutôt s’interroger sur ce que  révèlent de nous ces sondages ? Le jeune joueur d’échec sera de moins en moins prévisible à mesure qu’il avancera dans la connaissance des coups. Si les individus prenaient le temps de réfléchir par eux-même tout en essayant de toujours s’instruire, s’ils échangeaient entre eux, alors il serait bien plus difficile de prévoir leurs comportements, leurs choix, etc.

-Oui… Houla ! On parle, on parle et je n’ai toujours pas choisi mon téléphone. Je prendrai un Blackberry et advienne que pourra ! Après tout, ce n’est qu’un téléphone portable et mon jules m’a prévu une soirée rien qu’à moi ! Et ça, 150% des femmes adorent !

co-rédigé par la Jeune Citoyenne et son Jeune Citoyen

Tagué , , , ,

Le problème de l’orientation des jeunes


Orientation2

« Je ne sais pas ce que je veux faire plus tard », « Je suis perdu », etc…

A peine sorti de l’adolescence…Que dis-je en pleine adolescence, sont-ils déjà en train de se poser de multiples questions quant à leur avenir professionnelle. Comment s’étonner dès lors, avec le consumérisme ambiant, qu’il y ait autant de jeunes (ou moins jeunes) tellement désorientés ?

Ne connaissez-vous point, parmi vos proches, un de ces étudiants perdus s’étant réorientés dès la première année de fac ? Qu’en est-il de votre jeune cousin bachelier  ayant choisi une filière par défaut ou pour faire plaisir à papa et maman ? Et cet oncle s’étant rendu compte après vingt années si péniblement passées à gérer l’entreprise familiale qu’il était finalement destiné à élaborer des pâtisseries vertigineuses, ne s’est-il pas reconverti à 40 ans passées ?

Ne nous y trompons guère, chers amis, la société soi-disant moderne dans laquelle nous vivons est une société fabriquant des « producteurs » et des « consommateurs », pour le plus grand bien du capitalisme, que dis-je, de cette classe ultra-minoritaire vivant au dépens du plus grand nombre, de cette immense masse laborieuse. L’individu, dès sa naissance, est »modelé » pour les besoins de l’économie de marché. L’individu se résume dans cette société à un amas de chair, dominé par ses instincts et agit en machine.

Par ailleurs, est-il  bien amusant de constater que cette même société prônant la polyvalence (professionnelle) pour les besoins de l’économie de marché  réclame dans le même temps des jeunes (troisième, seconde etc) un choix mais aussi des prérequis quant à leur poursuite d’études. Ainsi on aura des jeunes catégorisés dans les domaines suivants : lettres, sciences économiques, sciences, mécanique etc… Nul besoin d’oublier que la série littéraire, voie encore admirée il y a de cela quelques décennies, est considérée comme la voie choisie par dépit. Et que, dans le cadre universitaire, les sciences humaines sont regardées avec méfiance, moquerie voire mépris au profit des sciences dites exactes. La société se voulant utilitariste, preuve en est que l’éducation est d’abord et avant tout orientée à satisfaire « les besoins de l’économie de marché ».

Or, le but de l’éducation nationale, n’est-il pas tout autre ou du moins ne devrait-il pas l’être? Quid de la formation des citoyens de demain ? De ces jeunes « esprits » ?

Aussi, pour former de véritables citoyens, il est nécessaire non pas de modeler de jeunes esprits (comme on le fait actuellement) mais plutôt d’inciter les jeunes individus à développer leur sens critique, leur capacité à s’émanciper de tous conditionnements socioculturel, idéologique, familial, etc.

Pour ce faire, je pense qu’il faudrait complètement revoir notre système d’éducation. Ce dernier, aussi respectable soit-il, ne permet pas de maximiser les potentialités du citoyen en devenir, et altère, me semble t-il, sa vision quant à son avenir futur.

Je vous entends déjà d’ici, chers amis! Vous rétorquerez certainement, et avec raison : « Ne voilà-t-il pas de bien beaux constats, encore faut-il trouver des solutions concrètes!  » Du haut de mes jeunes années, et au gré de rencontres et d’expériences diverses, trois pistes m’ont paru plutôt pertinentes :

L’une des solutions étant d’enseigner la philosophie  dès le collège ou du moins dès le début du secondaire, mais surtout de l’enseigner autrement. Je m’entends, plutôt que de se contenter d’expliquer avec monotonie l’histoire de la philosophie et des philosophes, il s’agirait d’inciter fortement les élèves à penser par eux-mêmes.  En clair, faudrait-il apprendre aux élèves à « penser » et non pas à plagier (travers si souvent emprunté par certains lycéens en manque d’inspiration). Car « philosopher » mène l’être humain  à développer son sens critique, son observation, permet à l’individu de s’émanciper de certaines valeurs de son temps, des dogmes, de son éducation (éducation des parents, éducation nationale), des idées de l’entourage… Recevoir un enseignement philosophique dès le plus jeune âge aidera à coup sur l’individu à mieux choisir son orientation du fait d’avoir été incité à réfléchir sur soi et sur son environnement.

« Le professeur ne doit pas enseigner des pensées […] mais à penser. Il ne doit pas porter l’élève mais le guider, si l’on veut qu’à l’avenir il soit capable de marcher de lui-même. » Emmanuel Kant, Propos de pédagogie

D’où la nécessité, je crois et c’est la seconde piste que j’avance, de proposer le « même » enseignement jusqu’en classe de terminale et donc le même bac pour tous. Attention, je vous prie de ne point voir ici une volonté de formater les gens selon un modèle « précis » : Les options littéraires, scientifiques, etc…devront demeurer mais l’enseignement commun serait général et permettrait à chacun d’acquérir les bases nécessaires à une orientation réfléchie, en toute connaissance de cause.

Enfin, je pense qu’il est inutile de nier le fait que la question des finances peut vite devenir un poison très nocif quant au choix de certaines orientations. Il n’est pas aisé de travailler tout en poursuivant ses études. De même, certaines (grandes) écoles ne sont point accessibles quand on est issu d’une classe populaire. Malheureusement, le savoir, du moins l’accès au savoir (à certains savoirs),  reste encore une valeur marchande.  Je pense que l’Etat a un rôle à jouer de même que les initiatives privées (Xavier Niel et son école gratuite, etc…)

Pour finir, je pense qu’idéalement (et je dis bien idéalement), il serait bien que l’élève, le bac obtenu(ou l’étudiant) voyage. Non un voyage à la manière de ces touristes enchaînant les palaces des pays étrangers :  il devrait y vivre un certain temps (Un mois ou deux, voire plus…). Car je reste persuadé que voyager ouvre grandement l’esprit, permet de se rendre compte, physiquement parlant, que nous ne sommes pas seuls : il y a autour de nous des personnes vivant différemment, pensant autrement. Nous sommes identiques car humains. Voyager permet de lutter contre les préjugés. La France ne se résume point à Paris, aux champs-Elysées ou à la baguette,  au comportement de certains « parisiens » ; il en est de même concernant les autres pays. Les media ne relayeront jamais la complexité d’un pays (coutumes, relations humaines, habitudes…). Je reste persuadé que l’Homme est un être curieux par nature. Quand celui-ci ne peut connaître l’objet de sa curiosité, il use de préjugés tant sur les personnes que les pays pour la satisfaire. En s’étant interrogé sur soi-même (apprendre à penser) mais aussi sur son rapport avec autrui, l’environnement (via le voyage), alors je pense que ces jeunes auront suffisamment d’outils pour savoir vraiment ce qu’ils veulent faire plus tard.

« Rien ne développe l’intelligence comme les voyages » Emile Zola

« Le voyage est un retour vers l’essentiel » Proverbe tibétain

Tagué , , , ,

Et si au lieu d’élire des candidats, on élisait « des programmes » ?


auto gestion

auto gestion

A l’ère de l’information libre, de l’essor des réseaux sociaux et des blogs, de la baisse de la pratique religieuse, de du développement personnel et tant d’autres phénomènes changeant les relations entre les individus, l’individu et la communauté, l’individu et la collectivité, il est aisé de constater que nous ne croyons plus aux hommes providentiels. Est-ce aussi du à la baisse de la croyance et de la pratique religieuse ? Je ne saurai le dire…

Le temps des prophètes ou héros divins est révolu, et pourtant, tout dans notre système nous pousse encore à y adhérer.  On a aboli la monarchie (de droit divin), et on a séparé l’Etat et l’église et pourtant tout nous y ramène dans ces institutions de la 5è république, les médias de masse aidant grandement  via le Story-telling, people, enfance du candidat où on vous explique qu’il fut choisi par la destinée avec en arrière-fond une bonne vieille musique pour faire pleurer les ménagères de moins de 50 ans, chez drucker etc… bref,  un peu à l’image des anciens racontant l’enfance prodigieuse d’Hercule ou autre héros mythique. Il (le candidat) était fait pour régner, il avait été choisi pour cela, c’était son destin…

Les individus, le peuple ne pourra être sauvé que par un seul, un élu désigné par les dieux (aidé aussi grandement par les apôtres médiatiques  ). Un élu ? Que dis-je ? Plutôt l’élu !

Je suis le premier à en être peiné mais je dois avouer que j’en connais beaucoup, dans mon entourage, qui au lieu de juger sur des idées jugent sur les personnalités. Je ne dis point que la personnalité ne compte pas, mais  plutôt que de juger uniquement sur des personnes aussi révélatrice soit l’étude de ces personnalités, ne serait-il pas intéressant de voter ou d’élire des programmes politiques ? l’idée fut soulevée par l’un des membres de notre page de débat et j’avoue qu’elle parait fort intéressante, du moins  sur le papier.

Un gouvernement n’est là que pour fixer des priorités, des grands axes etc… Mais ceux qui exécutent dans la vie quotidienne, ce sont les fonctionnaires, les technocrates, les policiers, les juges, etc….bref,les fonctionnaires et hauts-fonctionnaires. Un pays peut aisément être dirigé sans gouvernement comme ce fut le cas de la Belgique ( un gouvernement d’union nationale peinait à voir le jour).  Attention, j’essaie ici de caricaturer à l’extrême pour montrer que c’est possible, je n’ai pas dit que j’étais favorable à un tel cas de figure.

QUELLES MODALITÉS ?

*Un pays uniquement géré par des technocrates ne serait pas bon, car la puissance souveraine réside dans le peuple, ainsi doit-il s’exprimer. Raison pour laquelle, le fait d’élire « des programmes » (techniquement, c’est ce qui devrait être fait) me semble une belle idée.

* on peut aussi ne rien changer (concernant la nécessité d’un gouvernement ). Le chef du gouvernement issu de l’élection de ce programme étant le leader du parti vainqueur, un peu comme dans la la majeure partie des régimes parlementaires européens. ce sont les membres de chaque parti qui défendront les différents programmes. les principales propositions feront l’objet d’une émission tv, ou plusieurs émissions-reportages lors des campagnes décortiquées par des citoyens et journalistes de diverses sensibilités (gauche, droite, extreme-droite car ainsi va la démocratie, gauche de la gauche et extrême-gauche, alter-mondialistes, écologistes etc..) avec la mise en contexte historiquement, dans d’autres pays.

Bien sur, je n’oublie pas qu’en temps de crise ou catastrophe majeure, le programme politique ne pourra s’adapter contrairement aux gouvernants. Raison pour laquelle je ne demande pas la suppression des gouvernants et des représentants. Mais je pense que le maintien d’un système césaro-papiste, bonapartiste n’est pas sain pour un pays. Cet individu au pouvoir peut aussi se tromper en cas de crise majeure, il ne peut avoir raison en tout temps et il ne dispose pas de toutes les connaissances…. De plus, la justification divine (monarchie de droit divin) lui a été retiré, celui-ci n’étant pas choisi par Dieu mais par ses concitoyens, et encore, le choix du moins pire…

Bien évidemment, il va sans dire que pour qu’un tel régime (car ce serait effectivement un nouveau régime ) puisse voir le jour, il faudrait changer la constitution, reformer le système médiatique (du moins public car les médias privés n’appartiennent pas à l’Etat, de plus cela peut poser quelques soucis car théoriquement les médias relevant du domaine publique sont censés être indépendants), plus de décentralisation et tant d’autres… Mais l’idée me parait belle pour échapper à la personnalisation du pouvoir. Sinon a quoi bon avoir décapiter un roi ?

Le jeune citoyen

 

VENEZ SUIVRE NOS DEBATS ET INFOS INTERACTIFS SUR NOTRE PAGE  ==> https://www.facebook.com/pages/Reflexions-dun-jeune-citoyen-/173218132715061?ref=hl

Tagué , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :