SE POSER LES BONNES QUESTIONS [tome I]

front national immigrés

 

 

Comme disait l’autre, le plus important n’est pas la réponse mais plutôt la question. Il est d’usage aujourd’hui[comme Hier], notamment dans la sphère médiatique, d’accumuler les poncifs, lieux communs sitôt qu’est évoquée l’immigration. plutôt que d’essayer d’y répondre comme nous avons – modestement – essayé de le faire [ici ==> l’article comment clouer le bec à un ami raciste (partagé des dizaines de milliers de fois)] , nous avons voulu procéder autrement de façon à ce que nos lecteurs ne soient plus simplement récepteurs mais réellement acteurs dans l’acquisition des connaissances, de la prise de conscience etc.

Concernant l’immigration, la question la plus intéressante n’est pas comment stopper l’immigration ou réguler drastiquement celle-ci mais plutôt ce qui cause l’immigration. Nous pensons donc que les journalistes (et/ou les citoyens et autres acteurs de la cité) doivent plutôt se poser les questions suivantes :

 

*Pourquoi les gens migrent-ils ? Les raisons profondes ?
** Pourquoi certains Etats, dont viennent ces gens, sont en guerre, connaissent la misère ?
Ces guerres ont été provoquées par qui [ au profit de qui et/ou de quel système?] et surtout pour quelles raisons ? Cette misère a été provoquée par quoi ? qui ? Quid de l’esclavage, de la colonisation, du néo-colonialisme


**** L’exploitation de certains peuples, contrées a t-il enrichi des particuliers ? des Etats ?

******Les richesses étant très inégalement reparties[ 1 seul exemple parmi des milliers d’autres: 67 personnes détiennent autant de richesses que la moitié de l’humanité la plus pauvre de la planète] , s’il y avait une redistribution équitable des richesses et que ces migrant-e-s disposaient de ressources nécessaires pour se loger, se nourrir et nourrir leurs familles, s’épanouir, est-il certains qu’ils voudraient encore migrer ? Risqueraient-ils leurs vies pour venir ici ? 

*****Alors que le monde n’a jamais été aussi riche, alors que nous baignons dans l’abondance, pourquoi des gens meurent de faim, de froid alors qu’il y a des millions de logements vacants, des tonnes de nourriture gaspillées ? Pourquoi le droit à l’existence n’est pas constitutionnel, sacré contrairement au droit de propriété ? A qui (et quel système) profite le crime ?

******** A qui profitent les ressources naturelles de certains de ces Etats? Qui décide du « prix » de ces ressources naturelles ? Qui achète, s’en procure ?  Qui soutient des autocrates ou des dictateurs ?

***** Dans un système capitaliste, des multinationales et des Etats riches ont-ils intérêt à s’assurer la servilité de certains dirigeants des pays du sud pour garantir l’acquisition des ressources, le prix, etc. ?

**********************Pourquoi les populations locales demeurent pauvres (malgré l’émergence embryonnaire de classes intermédiaires) alors que le cour des matières premières est en hausse ?

**** Ces Etats « pauvres » ou pas très démocratiques – d’où ces gens viennent – sont soutenus par qui ? par quels autres Etats ?


********** Qui et/ou quel système a intérêt à ce que les plus démuni.e.s [quelles que soient leur couleur de peau, religion, nationalité etc.] soient désuni.e.s ?  Quel système a intérêt à diviser les « autochtones » aux « étranger.e.s » [ou perçu.e.s comme tels/telles) ?

*******************Quel système promeut la lutte à mort, guerre de tous contre tous aurait dit Jean Jaurès, entre les individus [issus des classes intermédiaires et populaires] plutôt que la coopération, la fraternité ? Pour quelle(s) raison(s)


**** Pourquoi la législation est-elle plus « dure » envers les migrant.e.s « pauvres » [qui travaillent, se tuent à la tâche quotidiennement qu’ils soient légaux ou illégaux] qu’envers les migrant.e.s « riches » ?

 

Quelques pistes pour commencer pour ceux qui n’aiment pas ou ne voudraient pas lire des revues, des ouvrages etc. ( tout en espérant qu’ils ou elles auront la curiosité d’aller plus loin) ==>*domination par la dette;

*l’intérêt du racisme (pour certains groupes sociaux)

Connaître l’Histoire du racisme en France en 5 minutes

 

 

 

Publicités
Tagué

Une réflexion sur “SE POSER LES BONNES QUESTIONS [tome I]

  1. culturieuse dit :

    Bravo pour cet article en forme interrogative! Engager à la réflexion, une démarche ouverte et intelligente.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :