La GALANTERIE, stade suprême du machisme ?

La Galanterie, stade suprême du machisme ?

lalanguedanslapoche

Femmes Simone de B

Voici comment la bourgeoisie conservatrice du XIXème siècle légitimait l’assujettissement de la femme [bourgeoisie]. Ces propos sont tirés du  » deuxième sexe »[ paru en 1949] de Simone de Beauvoir. Pour rappel, la situation des femmes est toujours aussi préoccupante( Dans le monde, Europe comprise)

 » Balzac exhorte l’époux à la [la femme ] tenir dans une totale sujétion s’il veut éviter le ridicule du déshonneur. Il faut lui refuser l’instruction et la culture, lui interdire tout ce qui lui permettrait de développer son individualité, lui imposer des vêtements incommodes, l’encourager à suivre un régime anémiant.

La bourgeoisie suit exactement ce programme; les femmes sont asservies à la cuisine, au ménage, on surveille jalousement leurs mœurs; on les enferme dans les rites d’un savoir-vivre qui entrave toute tentative d’indépendance. Par compensation, on les honore, on les entoure des plus exquises politesses.  » La femme mariée est une esclave qu’il faut…

View original post 162 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :