PEUT-ON MORALISER LE CAPITALISME ?

 

moraliser capitalisme

 

Se poser ce genre de question revient à se demander s’il est possible de MORALISER L’ESCLAVAGE…

Le Capitalisme est EN SOI (malheureusement) un système d’exploitation. Qu’il y ait des petits patrons sympas, qu’il faille les distinguer des GROS patrons avides, de grosses structures privées comme les banques n’est pas le PROBLÈME.

Quand on analyse un système, on doit s’émanciper de nos préjugés – positifs et négatifs – sur les individus. On doit ausculter la structure en elle-même et non pas simplement ses extensions (finance, industriel etc.) et ses conséquences ( Bonapartisme-Fascisme, impérialisme, nationalisme, corruption etc.)

A l’époque de la Grèce antique, de l’Athènes démocratique, nous supposons que la masse des citoyens devait certainement être très vertueuse, il devait certainement y avoir des individus très « sympas », mais il n’empêche que ces citoyens athéniens participaient activement – consciemment ou inconsciemment – à l’exploitation de leurs semblables. L’Athènes démocratique était une société ESCLAVAGISTE, une société dont une minorité vivait de l’exploitation de la majorité.

A l’époque de la féodalité, il devait certainement y avoir des seigneurs « sympas », mais il n’empêche que nombre d’entre eux vivaient de l’exploitation des serfs.

A l’époque de l’esclavage des noirs, il y avait certainement des esclavagistes sympas. Sans doute devait-il y avoir des esclavagistes ayant des considérations pour leurs esclaves, mais il n’empêche que ces esclavagistes vivaient de l’exploitation de leurs semblables.

A l’époque de la colonisation, il devait certainement y avoir des colons sincères. Du temps de l’apartheid ou de la ségrégation, il devait certainement y avoir pleins d’individus – de type européen – vertueux, sympas etc. Mais ils n’empêche qu’ils vivaient – et qu’ils participaient dans une moindre mesure – de l’exploitation du plus grand nombre. Et il y a tant d’autres exemples.

Donc le fait qu’il y ait des petits patrons sympas, des entrepreneurs vertueux ne nous semble pas un argument suffisant pour minorer – voire annuler – le caractère exploiteur (par bien des aspects esclavagiste) de l’économie de marché actuelle (Récent dans le champ historique )

Qu’est ce que l’économie de marché actuelle ?

*Des femmes et des enfants qui meurent de faim tous les jours alors que des tonnes et des tonnes de nourriture sont gaspillées.
* La fortune des 85 personnes les plus riches est égale à celle de la moitié de l’humanité
* Aux États-Unis, les 1 % les plus riches ont confisqué plus de 95% de la croissance post-crise financière depuis 2009, tandis que les 90 % les moins riches se sont appauvris
* En France, 10% de la population détenant 46% du patrimoine ( soit près de la moitié ) tandis que l’autre moitié, 50% de la population détient moins de 7%
* Suicides de masse des agriculteurs du Nord et du sud
* Les migrants qui meurent comme des mouches aux portes de l’Europe

Et tant d’autres tragédies quotidiennes…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :