En tout juste dix années, près de 900 défenseurs de l’environnement ont été effroyablement assassinés

Killing of land rights and the environment activist : MUCA members murdered in Bajo Aguan, Honduras

 

 

 » Ils luttaient contre la déforestation, la dévastation minière ou l’accaparement des terres : plus de neuf cents militants écologistes ont été tués dans trente-cinq pays ces dix dernières années. Mardi, le responsable du parc des gorilles, en Afrique, a été blessé grièvement par des agresseurs armés de fusils. »

[« C’est l’assassinat de Chut Wutty, défenseur de la forêt cambodgienne et employé de Global Witness, abattu par la police alors qu’il enquêtait sur l’exploitation forestière illégale au Cambodge, qui a motivé l’enquête menée par l’ONG Global Witnessbasée à Londres. ]

« Le rapport examine les massacres connus de défenseurs des droits environnementaux et territoriaux. Il montre une nette augmentation de ces morts violentes à partir de 2002 parallèlement à l’intensification de la concurrence pour les ressources naturelles »

« Le rapport souligne également la grave pénurie d’information et de suivi de ce problème, ce qui signifie que le total est probablement beaucoup plus élevé que les chiffres disponibles. »

 

Aucune information semble-t-il sur la Chine ou la Russie.

[« Nous voyons encore et encore de petites élites puissantes vendre la terre, les forêts et les autres ressources, qui appartiennent au pays dans son ensemble, et en particulier à ceux qui y vivent, dans des transactions secrètes avec les grandes entreprises, » dit Oliver Courtney, chargé de campagne pour Global Witness à Londres. ]

« Au Brésil, les principaux défenseurs de la forêt tropicale José Cláudio Ribeiro da Silva et son épouse, Maria do Espírito Santo, auraient été abattus en Amazonie brésilienne en 2011 »

« Le Brésil est le pays le plus meurtrier au monde pour les communautés de défense des ressources naturelles, avec 448 décès entre 2002 et 2013, suivi par 109 au Honduras et 58 au Pérou. En Asie, les Philippines sont le pays plus meurtrier avec 67, suivi par la Thaïlande à 16. Plus de 80 % des décès enregistrés étaient en Amérique latine et centrale. »

« Au Honduras, le deuxième pays le plus dangereux, 93 paysans de la région fertile Bajo Aguán ont été assassinés depuis 2010 dans des conflits pour les terres avec l’agro-industrie qui élargit ses plantations de palmiers à huile. »

« En Asie, l’activiste thaïlandais Prajob Naowa-opas, qui a lutté pour sauver sa communauté située au centre de la Thaïlande contre le déversement illégal de déchets toxiques, a été tué par un tireur en plein jour en février dernier. »

 

Source ==> http://www.reporterre.net/spip.php?article5729

 

VENEZ SUIVRE NOS DEBATS ET INFOS INTERACTIFS SUR NOTRE PAGE  ==> https://www.facebook.com/pages/Reflexions-dun-jeune-citoyen-/173218132715061?ref=hl

 

Publicités
Tagué ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :