LE FÉMINISME EST-IL UNE MENACE POUR L’HUMANITÉ ?

vaiselle femme

FÉMINISATION DU MONDE ? Féminisation DE LA SOCIÉTÉ ?

Certains intellectuels (réactionnaires) pleurnichent quant à une éventuelle féminisation de la société, du Monde et des conséquences tragiques que cela entraînerait pour le genre humain. Carrément…
« C’est un complot  » disent-ils. Il me vient juste une envie de m’esclaffer mais soit… Observons donc le monde tel qu’il est et usons de notre raison.

Ils ont sans doute oublié qu’il existe un mot dans le dictionnaire nommé « équilibre ». Pour tout phénomène, toute chose, tout mouvement nous dit-on, il faut un équilibre ou du moins tendre vers un équilibre. Il faut de l’Harmonie.
Or, que constate t-on à travers le temps et l’espace ? Je dis l’espace, car le Monde ne se réduit pas au monde occidental ! Beaucoup l’oublient ! Je n’ai pas observé en Orient ou en Asie une féminisation à outrance. Et d’ailleurs, je ne l’observe pas en France.

Le monde, depuis la sédentarisation, est « masculin ». Et d’ailleurs, cela est cause de déséquilibre majeur. Si le monde avait été uniquement « féminin », cela aurait toujours été cause de déséquilibre.

Concernant notre univers occidental, on peut aisément dire que l’émancipation féminine est un phénomène récent (de l’ordre de quelques dizaines d’années), ce qui est bien peu si on se place dans une perspective historique. Olympes de Gouges (lors de la période révolutionnaire) relève plus de l’anecdote. En disant cela, je ne nie pas qu’elle fut une grande femme, je ne nie en rien ses écrits (son testament politique, la déclarations des droits de la femme et de la citoyenne) mais j’observe juste que ce n’était pas un vaste mouvement de fond. Ce mouvement de réhabilitation du féminin (du moins, c’est tel que je l’analyse), on l’observe plus au xxe siècle, plus précisément vers la seconde moitié du xxe siècle.

Il ne faut pas oublier que nous vivons dans un monde écrasé ou du moins très fortement encadré par près de 20 siècles de christianisme, sans oublier l’influence profonde de la culture greco-latine des régimes politiques (monarchies « absolues », les lois fondamentales du royaume, etc.). De là il vient que nous sommes parfois pétris de préjugés, de certitudes car c’est la civilisation occidentale qui domine en ce moment. On en appelle à l’universalisme, mais juste quand il s’agit de nos valeurs. Il n’y a rien à apprendre des autres (conception de la sagesse, hospitalité, spiritualité, le collectif ) c’est juste du folklore mais bon là n’est pas le sujet..

Dans le christianisme, dans la culture greco-latine, tout n’est pas à jeter, loin de là… Bien au contraire, on en retire encore des bienfaits, mais force est de constater que la femme fut longtemps considérée, au mieux comme un être naïf, ne pouvant raisonner …Au pire comme un être inférieur, une tentatrice, le diable en personne. Dans le monde grec, c’était un être mineur. Une chose. D’ailleurs, dans la mythologie grecque, d’après Hésiode, elle a été créée pour punir Prométhée et ses protégés (les hommes), car celui-ci avait trompé Zeus en donnant aux hommes les meilleurs morceaux de viande ou de gibier sans oublier le vol du Feu. Elle est celle qui casse, que ce soit dans la mythologie grecque (Pandore) ou la genèse l’harmonie, le dialogue permanent entre l’homme et Dieu. Tous les maux (vieillesse, mort, souffrance, sol ingrat, etc) découlent de sa curiosité.

A ces époques (Bien avant le 19ème ); il eût été impensable de croire qu’une femme puisse commander, être stratège (Athènes), avoir voix au chapitre… Et pourtant, les exemples ne manquaient pas. Diogène Laërce nous dit que Platon avait des femmes pour disciples. Qui ne connait pas Hypatie d’Alexandrie ? nous connaissons tous dans l’Histoire une Boadicée, cette reine celte qui combattit avec ses filles l’occupant Romain, une Amina, cette reine guerrière Africaine qui a inspiré la série Xéna la guerrière, Vlasta, cette amazone de Bohème, Jeanne d’arc, les amazones du Dahomey (l’actuel Bénin) qui d’ailleurs ont remporté certaines batailles contre l’armée française, Catherine de Russie, Anne Zingha reine d’Angola, Murasaki Shikibu, Catherine de Médicis, Elisabeth, Jeanne d’Albret mère d’Henri de Navarre bref, autant d’exemples… Et pourtant non, malgré tous ces faits, les préjugés sont demeurés. Le tour de force majeur, étant de faire croire aux femmes elles-mêmes qu’elles n’avaient pas certaines capacités. Classique et efficace. C’est une constante dans l’Histoire. L’esclavagiste fait croire à l’esclave qu’il ne peut en être autrement, que sa servitude n’est que norme. Aristote, tout grand esprit qu’il était, considérait qu’il y avait des hommes qui étaient fait pour être esclaves et d’autres non. Platon entrevoyait déjà les risques tragiques pour une cité si celle-ci était marquée par de grandes inégalités de richesse. Pour lui, il fallait pallier cet état de fait en mettant en commun des biens en vue d’une amitié entre les hommes. Louable, mais homme de son temps et prisonnier des préjugés de l’époque, il considérait aussi que les femmes devaient être partagées et mises en commun, tel des biens, entre les hommes.

Et croyez-moi, ceci n’a pas été et n’est pas sans incidence dans l’inconscient collectif. Ce n’est pas pour rien qu’il nous apparaît toujours étonnant, magnifique qu’une femme puisse être présidente, mécanicienne, astronaute etc. Le garçon, c’est la mécanique, les jeux militaires. Les petites filles, c’est la poupée et la cuisine. Les garçons, ce sont les sciences dures. Les filles, les sciences humaines. Nul besoin de continuer …

Par conséquent, il convient donc de tendre vers cet équilibre. Le féminin et le Masculin ( du moins les valeurs qu’on attribue au féminin et au masculin) ont vocation on régir les relations entre les hommes. Que ces réactionnaires se consolent. Le patriarcat a encore de beaux jours devant lui, sur tout en ces temps de crise, car comme le dit si bien Simone de Beauvoir :  » Rien n’est jamais définitivement acquis. Il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Votre vie durant, vous devrez rester vigilantes.  »

Et quand bien même (osons délirer jusqu’au bout !!), un petit groupe voire un gouvernement entier, totalitaire, dictatorial, mangeur de bébé, Neptunien-illuminati-tout ce que vous voulez voudrait imposer une vue particulière plutôt qu’une autre, que nous enseigne l’Histoire ?

J’ai souvenir (lecture), après la période révolutionnaire, d’un Napoléon rétablissant l’empire, un pouvoir autoritaire (libertés réduites) donc une monarchie encore plus absolue, plus centralisé que la précédente car dans l’ancien régime, il y avait au moins les parlements, les pays d’Etats, l’Eglise, les corporations. Il est de ce fait le digne héritier d’un Richelieu ou d’un Roi-Soleil.

Quid de Napoléon le petit avec une adhésion populaire massive même si manipulé via la propagande et les Notables( plébiscite ) ?

Quid de l’élection d’une chambre en majorité conservatrice, réactionnaire et monarchiste au lendemain de la guerre franco-prussienne?

Qu’est ce que la 5ème République si ce n’est le rétablissement d’une monarchie (certes élective ) ?

Les normes socio-culturelles ne changent pas aussi facilement et rapidement. Les préjugés ont la vie dure. Malheureusement.

Publicités

2 réflexions sur “LE FÉMINISME EST-IL UNE MENACE POUR L’HUMANITÉ ?

  1. Que n’ai-je pas lu dans cet article qu’on se demandait il y a, très, très longtemps et en même temps, pas si longtemps,  » SI LA FEMME AVAIT UNE ÂME ! « 

  2. marc bourbon dit :

    je crois pas qu’il y ait lieu de s’inquiéter de quoi que ce soit et puis l’homme a bien dominé les femmes depuis toujours alors même si ça deviens le contraire, ce que je ne pense pas, ça va pas changer la face du monde, les femmes ont montré qu’elles pouvaient faire aussi bien que les hommes donc le monde tournera aussi rond…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :