Vous avez dit féminisme ?

article_1909-PAR02-FEMEN
article proposé par Marina Ayu
Je me suis interrogée Femen, Civitas, Slutwalk, ou d’autres mouvements dans le même genre, et aimerais avoir quelques avis là-dessus.

Il existe, d’une part, un certain paradoxe dans les principes de ce type de contestation, à savoir la prétention de délivrer la femme alors qu’ils ne font que l’entraver davantage dans son rôle de sexe faible. N’est-ce pas en effet contradictoire de secouer seins et fessiers au vu et au su de tous, « d’exposer sa viande » si vous me permettez une expression un peu crue, tout en criant « je ne suis pas un objet sexuel » ? Pourquoi les femmes en viennent-elles à se marchander ainsi dans le monde des idées, alors que nos comparses masculins n’ont pas à se balader pénis à l’air pour protester, faire valoir leur désaccord, innover, s’imposer ? Comment se sentir libre, sachant que pour se faire écouter nous ayons à venir être prisonnières de notre propre corps ? Pourquoi les femmes se sentent-elles forcées d’adopter une telle attitude pour exiger le respect de leurs droits ? N’avons-nous trouvé que cette alternative pour faire entendre la voix de la Femme ? En bref, ne pourrions-nous pas secouer notre cervelle au lieu de notre cul ?

Second problème posé, plus ou moins directement lié, à vous de voir (selon moi, les deux sont extrêmement dépendants l’un de l’autre) : comment pouvons-nous exiger que des pays, dans lesquels de fortes traditions sont implantées depuis des millénaires, changent du tout au tout quant à leur relation avec la femme quand la seule chose qu’ils voient, c’est ça ? Je ne défends pas des pratiques barbares et injustifiées comme l’excision, le viol par rituel, et ainsi de suite, mais n’y a-t-il pas une manière plus subtile d’introduire les choses ? Nous souhaitons que les filles soient éduquées, que les femmes accèdent à l’indépendance et à la sécurité, certes, une telle dévotion est louable, mais les hommes de ces pays-là prennent peur devant la « décadence » du comportement féminin occidental. Le choc culturel est énorme ; nous risquons de pousser les peuples à se protéger en s’enfonçant davantage dans leurs pratiques absurdes.

Mon avis en clair : de tels mouvements emprisonnent plus la femme dans sa condition actuelle qu’ils ne la libèrent. Je vois venir de loin les féministes invétérés, prêts à m’accuser d’obscurantiste, d’arriérée et mille autres charmantes expressions, mais je ne demande que des avis construits et argumentés, pour alimenter un débat susceptible de déboucher sur des perspectives intéressantes.

 

PS : si l’article vous a plus, n’hésitez pas à le partager sur votre mur car cela permettra de rendre plus interactif les débats.

Publicités
Tagué , , ,

15 réflexions sur “Vous avez dit féminisme ?

  1. edwige dit :

    Je me dit surtout, comme d’habitude quand je passe par ici, que tu as parfaitement raison !! l’image occidentale de la femme n’est pas valorisante, elle reste une marchandise, un beau support mais rien de plus bien souvent …

  2. Sarah dit :

    Je voulais juste revenir sur un détail ; Civitas n’est pas un groupe féministe…

    Ensuite, pour ce qui est de mon avis, soyons réalistes, ces féministes si elles se font entendre et qu’elles sont médiatisées c’est parce qu’elles se déshabillent… Une manifestation normale aurait-elle la même couverture médiatique ? Je ne pense pas. La fin justifiant les moyens, qu’elles se déshabillent dans la rue pour manifester ne me dérange pas.

    • juju dit :

      pour la portée médiatique je suis tout à fait d’accord, mais je trouve ça dommage aussi qu’on en soit encore là à notre époque pour que nos voix résonnent: le problème n’est donc pas qu’elles soient nues mais une société qui n’écoute les gens, ne leur prête attention
      que lorsqu’ils sont à poil ou font des trucs invraisemblables!

    • Philippe Siguret dit :

      Pierrot Bourdieu (sur la télévision)pense pareil:
      « une manifestation n’a de teneur aujourd’hui que si elle mobilise les médias ». A 9 personnes elles mobilisent l’opinion sur un thème!

      C’est l’avenir ces gens là! C’est avec des manières choquantes qu’on mobilise, il faut choisir ses combats maintenant!

  3. aucun intérêt… les voir comme ça c est mignon… mais ça remet la femme dans son carcan de : jolie a voir, chiante a entendre. faut savoir exprimer ses idées sans baisser son froc.. sinon la seule chose retenue sera votre cul… et vu le nombre d hommes et de femmes sensés qui défendent vraiment la cause de la femme ça devrai pas être un souci de faire marcher sa cervelle plutôt que son cul… bref le féminisme est devenu le pire ennemi de la femme, la vraie, celle qui sais ce qu elle veut et est prête a montrer par ses qualités plutôt que par ses attribut qu elle le mérite.

  4. pascale dit :

    je ne pense pas non plus qu’il faille se mettre à poil pour revendiquer ses droits, mais c’est aussi pour une cause que l’on ne peut pas renier. j’ai été choqué dernièrement par deux articles. un homme viole sa cousine de 5ans et prends 4 ans de prison ferme et un autre homme qui a commis des cambriolages prends aussi 4 ans de prisons ferme. vous trouvez normal que l’on compare un voleur récidiviste avec un violeur sur mineur? les femmes doivent continuer à se battre, mais des femmes nues on en voit assez à la télé pour le plaisir des hommes.

  5. Shin dit :

    Ce sujet peut être élargi. Mais en restant dans la cause féministe, en effet, il n’y a pas pire mysogine qu’une féministe « extrémiste ».
    Les féministes radicales ne sont en général que des caricatures grossières et exagérées de ceux qu’elles combattent.
    Malheureusement, il est dans l’air du temps de faire du sensationnel, de créer un choc pour attirer l’attention. Et c’est selon moi ici que tout le problème réside. A ceux qui pensent que de faire du bruit, déranger, casser est la seule manière de se faire entendre, je répondrai que ce ne sont que des délinquants décérébrés irrespectueux des autres.

  6. Nora dit :

    Ce qui m’énerve dans le postulat de base de cet article c’est de ne penser (et faire penser) qu’en dehors de ces actions, nulle réflexion n’a été tentée. Montrer son cul, c’est pour la provocation mais la réflexion existe, ailleurs et dans ces mouvements, mais la réflexion sans provocation n’a pas abouti à grand chose jusqu’à présent. C’est drôle aussi car ce qui se dit de ces demoiselles, c’est ce qui se disait des suffragettes il y a une centaine d’années.
    Quand à savoir pourquoi les hommes savent rester « dignes » en ne montrant pas leurs engins, c’est parce qu’ils n’ont pas à revendiquer des droits qu’ils n’ont pas eu à cause de leur sexe.
    Ensuite, si on part du même postulat ou il faut y aller mollo avec ces pauvres civilisations, Ben y’aurait pas eu beaucoup d’évolution dans nos sociétés si on avait tenté de parler avec délicatesse aux nobles au lieu de faire la révolution, par exemple…
    Donc oui, on peut être choqué, s’interroger sur le bien fondé de ces actions, mais de la à considérer que le féminisme n’est que ça et condamner toutes ces actions, justement par ce qu’on dénonce, c’est à dire la partie visible et médiatique, c’est un sophisme.
    Et bâtir ses arguments sans aucun regard sur l’Histoire et sans véritable connaissance du sujet, c’est soit de la paresse intellectuelle, soit de la malhonnêteté.
    Enfin, sur le bienfondé de ces actions (pour lequel je m’interroge aussi), il faut reconnaître qu’on parle de plus en plus des inégalités dont sont victimes les femmes depuis que les femen existe.
    Enfin, une petite question: avez-vous vu le film « les femmes du bus 678 » et êtes-vous au courant de l’histoire de cette jeune fille égyptienne qui s’est affichée nue sur son blog pour protester contre l’humiliation quotidienne que subissent les femmes égyptiennes? Pensez-vous que c’est un acte courageux ou une connerie?

  7. Philippe dit :

    Est-ce vraiment un débat, qu’est-ce qui est mal et qu’est-ce qui est bien…je vois là une forme d’expression quelque peu « immature ». Je ne vois pas la cohérence du lien entre la forme de contestation de l’homme  » qui lui n’à pas besoin de brandir son engin »; les femmes ont le pouvoir des mots et de la sagesse. L’histoire nous là prouvé, il y eu et il y à encore de grandes activistes, en col roulé 😉 Quoi qu’il en soit, de même que le mouvement « skin », ou le mouvement punk, qui exprimait leurs différences par une attaque à la sacro-sainte image puritaine de notre société, les Femens ont trouvé une « faille » dans notre structure de pensée et elles l’utilisent pour militer diverses idées, souvent contradictoires, je vois la un mouvement de la jeunesse, anti-puritaine. Et vous?

  8. Eva dit :

    Tout d’abord, il faut rappeler que l’humanité, pour ne pas dire l’homme, est la seule espèce animale, dont les femmes sont dotée de seins tout au long de leurs vies. Pourquoi? Et bien c’est parce que les hommes ont toujours choisi, par principe au début, les femmes avec des seins et que les femmes sans ont disparu avec le principe de la théorie de l’évolution.
    De ce fait la femme est programmée depuis toujours pour plaire aux hommes.
    Si on était à l’égal de l’homme alors un homme qui se mettrais torse nu serait abheran, or l’été combien d’homme voit on torse nu pour avoir moins chaud ou simplement pour exhiber leur musculature.
    L’égalité femmes-hommes n’est donc pas faite sur ce plan.
    De plus, les féministes ont énormément de mal à se faire entendre dans ce monde machiste, donc pour pallier à cela, elles jouent sur la provocation.
    Voilà.

    • chantalram dit :

      Je ne vois pas où est le problème…elles ne s’exposent pas de façon « séduisante », elles affichent leurs libertés (leurs volontés de liberté), donc elles sortent du rôle d’objets de désir dans lequel elles ont été réduites par la gente masculine…si elles le font, c’est parce que c’est leur seul moyen de lutte, de médiation, …si Alia pose nue dans une posstion spécifique, c’est pour faire la nique au rigorisme de meours (stupide) dont elle a été victime, et elle fait tout le contraire :
      -elle se montre -elle se montre nue – elle ose poser sa jambe sur une petite estrade, elle ose des choses simples qui sont élevées au rang de choses sales…(par d’autres)
      Pour moi, un corps de femme qui revendique n’a absolument rien à voir avec les bimbos qui posent dans les magazines pornos…faites quand même la différence, que diable !

  9. Hrothrax dit :

    Un mouvement que l’on peut comparer à NPNS: on fait du féminisme, on défend les femmes, mais pas TOUTES les femmes.
    Quand j’entend que ces groupes « féministes » sont pour que l’on interdise aux musulmanes de s’habiller comme elle le souhaitent, je me dis que non, ces femmes sont juste des hypocrites.
    .
    Par ailleurs jouer la provocation pour se faire entendre ne fait que rajouter de la tension: comment croyez-vous que les musulmans, et surtout les musulmanes, prennent le fait que l’on aille à poil brûler un drapeau sur lequel est inscrit l’achahada devant la Grande Mosquée de Paris? Comment croyez-vous que les catholiques prennent le fait que l’on pénètre nue dans une cathédrale pour y crier et gêner des gens en plein recueillement? Pensez-vous vraiment que cela fasse avancer la cause féminine?

    Pensez-vous que suite à une action comme celle-ci, les gens à l’origine d’un mariage forcé, d’une excision, un homme qui bat sa femme ou je ne sais qui se remet en question?

    Cela ne dénote qu’une ignorance crasse, surtout concernant les droits de le femme en Islam (car la femme en Islam a plus de droits que dans nos sociétés).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :