CE que les médias ne vous diront jamais sur l’immigration ( à partager autour de vous )

valls le pen

 

Le débat sur l’immigration est un débat sensible dans ce pays. Très sensible. De ce que j’ai pu observer, certains partisans comme les opposants (militants, citoyens comme hommes politiques) font parfois preuve d’ignorance sur le sujet. il est concevable qu’on puisse être opposé à l’immigration pour des raisons idéologiques, mais point n’est besoin de fantasmer ou d’user de contre-vérités sur le sujet. Ayant eu à faire du bénévolat dans deux associations et au gré de mes lectures et rencontres, j’ai quelques connaissances (modestes ) sur le sujet mais pour mieux développer le sujet, j’ai effectué quelques recherches supplémentaires.

Tout d’abord, il serait plus que temps de ne plus croire en ce mythe moderne. Ce sont les pays du sud qui accueillent le plus d’immigrés et de réfugiés. L’immigration massive, si tant est qu’on puisse qualifier y accoler le qualificatif « massive », c’est d’abord et en majorité en direction des pays du sud. 

Dans un pays, mise à part des pays totalitaires (et encore…), Il y a des gens qui viennent et d’autres qui partent. Il y a des étrangers et Français venant en France, et des étrangers et français quittant la France.

Ensuite, l’immigration n’est pas une. Loin s’en faut. Elle est bien au contraire très diverse. Dans les médias, quand on parle d’immigration, la plupart du temps sont montrés à la télévision des personnes au teint plutôt basanée, plutôt barbus, ayant pour religion l’islam. Il s’ensuit donc, qu’inconsciemment, dans l’imaginaire populaire, du fait de la répétition, de l’inculture, de la propagande voire de la bêtise, la figure de l’immigré est assimilé d’office au basané, barbu, plutôt musulman, islamiste.

J’avais lu, il y a pas si longtemps, que d’après L’INSEE, concernant la composition de la population immigrée, 40% venaient d’Europe, 45% d’Afrique(35% Maghreb,  et 11% Afrique subsaharienne) et 15% d’Asie et d’Amérique. A noter que tous ceux qui viennent d’Afrique subsaharienne ne sont pas forcément musulmans, loin s’en faut. Le christianisme est très présent en Afrique subsaharienne. ( http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2659p014.xml0/)

Quand les politiques parlent d’entrée, ils omettent parfois de citer les ressortissants de type européen mais bon…

Concernant l’immigration, beaucoup confondent l’immigration légale, illégale (estimé à 200 000 ou 400 000 ) et les français d’origine étrangère. Les hommes politiques usant d’un argumentaire où il y a une telle confusion, font preuve au mieux d’ignorance au pire de malhonnêteté intellectuelle. Concernant les immigrés « légaux », il y en a trois sortes :

l’immigration estudiantine à savoir les étudiants africains, asiatiques, américains, etc.

l’immigration du travail qui baisse,et le regroupement familial qui est souvent  du fait que les enfants ou la conjointe viennent rejoindre le conjoint ou conjointe française  ou l’étranger installé légalement en France et travaillant déjà depuis plusieurs années.

L’Asile, est à différencier puisque celui-ci est un droit reconnu par les instances internationales et nationales pour les gens fuyant la guerre, menacés de mort dans leurs pays du fait qu’ils soient des opposants aux régime dictatoriaux en place etc. A titre d’exemple, Pour que vous puissiez vous en faire une image, Sur les 192 000 immigrés rentrés LÉGALEMENT en France en 2010, 31 000 l’étaient pour des raisons professionnelles, 84 000 pour des raisons familiales, 66 000 étudiants et 10 000 en vertu du droit d’asile. 

En fait contrairement à ce qui est raconté le plus fréquemment dans les médias, la préférence nationale existe déjà, tant dans les faits que légalement. Les étrangers ne peuvent faire tous les métiers. Beaucoup de métiers sont interdits à ceux-ci. Plus d’un emploi sur cinq, soit 5,3 millions de postes de travail, demeurent interdits aux étrangers non européens en France Source ==> (http://www.inegalites.fr/spip.php?article1480).

Pour cela, il suffit juste de lire la législation concernant le droit des étrangers qui est d’une rigidité extrême. Essayez de demander à un prof de droit administratif.

Concernant ceux qui viennent en France, les étudiants étrangers par exemple, ils doivent avoir un logement, une certaine somme dans leurs comptes en banque (Plus de 6 000 euros), cette somme étant valable pour une année (et ils sont là pour plusieurs années du fait de leurs études universitaires), avoir des garants. Chaque année, ceux-ci doivent se présenter à la préfecture (je ne parle même pas des conditions d’accueil ) cette dernière vérifiant que les étudiants étrangers remplissent toutes les conditions.  En fait, ils rapportent beaucoup d’argent à l’Etat français. A votre avis, pourquoi croyez-vous que les Etats industrialisés soient friands d’étudiants étrangers ? Les USA, le CANADA, la FRANCE etc. se livrent à une lutte féroce pour attirer toujours le plus d’étudiants. Et ce n’est pas pour rien. Ceux-ci apportent du prestige aux différentes universités, consomment et paient des taxes (Taxe d’habitations, taxe annuelle sur la carte de séjour, tva etc…). Ce sont aussi des futurs vecteurs de la culture du pays hôte dans leurs pays d’origine, des potentiels ambassadeurs qui dénicheront des nouveaux marchés etc. Pareil concernant l’immigration du travail.

Concernant le regroupement familial, l’étranger ou le FRANÇAIS souhaitant faire venir une partie de sa famille doit justifier devant l’administration qu’il remplit des conditions très strictes comme le logement, le salaire, qu’il ne sera pas une charge pour la société loin s’en faut, etc.

Pour plus d’informations concernant les conditions (pour les étudiants étrangers), jetez-y un coup d’oeil ==>  http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F17279.xhtml

Les cartes de séjour pour étrangers sont diverses. Il y a des cartes de séjour d’un an, de 5 ans, de 10 ans, et de résident permanent. D’après ce que j’ai pu recueillir comme infos, les cartes de séjour d’un an sont très répandus==> Cela signifie que l’étranger doit se présenter annuellement aux services de la préfecture et donc payer annuellement une taxe; être contrôlé (revenus, logement, etc. )

Beaucoup parlent de nationalité sans savoir de quoi il en retourne. Pour devenir français quand on est étranger, il y a deux cas de figure==> La naturalisation qui est un pouvoir discrétionnaire de l’administration (C’est-à-dire que ce n’est pas un droit pour l’étranger, l’administration décide et dans les faits, c’est plutôt compliqué si on s’en tient aux confidences des juristes spécialistes du droit des étrangers) ou l’acquisition de la nationalité après 5 ans de mariage avec un conjoint français. Dans tout les cas, celle-ci fait l’objet de règles strictes et intervient parfois après plusieurs années sur le territoire.

Certains parlent de régularisation (concernant les immigrés illégaux) et font un lien avec le chômage. Désolé mais c’est juste idiot ! Tout d’abord, la régularisation concerne les étrangers en situation irrégulière DEJA INSTALLES EN FRANCE DEPUIS DES ANNÉES ET TRAVAILLANT LA PLUPART DU TEMPS. ILS ONT DONC DÉJÀ UN EMPLOI (pour la plupart, et le plus souvent dans des postes où les candidats ne se bousculent pas, loin s’en faut , du fait de la pénibilité du travail etc.)  paient des cotisations et ne peuvent jouir de leurs cotisations. Ils rendent d’ailleurs plutôt service à la sécurité sociale. les immigrés illégaux sont parfois des immigrés légaux étant venus de manière légale en France s’étant transformés en illégaux du fait de certains accidents de la vie ==> perte de travail, dépression, circulaires de plus en plus répressives sous la droite comme la circulaire guéant sur les étudiants étrangers, etc...Ceux-ci étant déjà installés sur le territoire depuis des années ne souhaitent rentrer car ils ont déjà construit une vie sur place, y ont des amis, des conjointes et parfois des enfants etc… par exemple, jetez un p’tit coup d’oeil sur le mouvement (http://www.amoureuxauban.net/).

Vous me demanderez certainement comment les immigrés illégaux parviennent-ils à payer des cotisations alors que ceux-ci sont illégaux, donc censés être inexistants administrativement. C’est très simple. Chaque année, le gouvernement encaisse environ 2 milliards d’euros grâce à ces cotisations, sans qu’aucun travailleur sans-papiers n’en profite en retour. En général, les sans-papiers qui travaillent sous leur vrai nom ont autrefois été en situation régulière : étudiants, malades…  Le patron (qu’il soit au courant ou non) peut ainsi continuer à employer le salarié, ou même l’embaucher avec son numéro de sécurité sociale. D’autres sans-papiers possèdent une fausse carte  mais il semblerait que cette pratique soit marginale. Les sans-papiers  se servent aussi parfois de la carte d’une personne qu’ils connaissent – un procédé répandu. En effet, les organismes qui collectent les cotisations ne sont pas très exigeants sur l’origine de ces dernières… Du moment que l’agent rentre… Après tout, l’Etat est en crise, nous dit-on.

A remarquer que la régularisation d’un étranger en situation irrégulière coûte à celui-ci la coquette somme de 340 EUROS, dont 110 euros non-remboursables : 110 euros pour le dépôt de dossier et si accepté ( ce qui est en pratique pas fréquent, surtout en ces temps de repli national, de montée de la xénophobie voire du racisme) paiement par la suite de 220 euros. Si le dossier est refusé, on ne rembourse pas les 110 euros. ==>  L.311-13-D du CESEDA ( Code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile )

Dans l’histoire de France, il y eut une époque (1930-1935) où les étrangers furent expulsés en masse==> Polonais, portugais etc… Normalement, si l’on en croit les thèses des opposants, il y aurait du y avoir des centaines de milliers de chômeurs de moins Or tel ne fut pas le cas. Le chômage a plutôt doublé. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que les étrangers sont aussi des consommateurs, qu’ils travaillent aussi, et disposent parfois d’épiceries, magasins,  etc.

Bref

Quelques chiffres :

La population française inscrite sur le Registre consulaire des Français établis hors de France s’élevait à 1 427 046 personnes au 31 décembre 2008, soit une hausse de 7,6 % par rapport à la population enregistrée un an auparavant.

Le nombre de Français expatriés a augmenté régulièrement au cours des dix dernières années, selon un taux de croissance annuel moyen de l’ordre de 3, 6 % et ne cesse d’augmenter.

Le nombres d’immigrés illégaux en France est estimé Aux alentours de 200 000 ou 400 000 personnes. J’ajoute qu’il y a des expulsions tous les jours. Pour ma part, je pense que cela ne règle pas le problème, loin s’en faut. C’est juste pour rassurer une population, en masquant à celle-ci les conditions de vie des étrangers dans les centres de rétention, etc… Sous l’ancien Pouvoir sarkozyste, les enfants pouvaient vivre en centre de rétention. Je ne sais pas si cela a changé sous la gouvernance socialiste.

La population étrangère (étudiants, conjoint(e)s de français, travailleurs) est estimé à 3 millions. il semblerait que celle-ci (Population étrangère baisse )

La population en France est estimée à 65,4 millions d’habitants.
Pour expulser un étranger en situation irrégulière, cela coûte environ 30 000 euros, peut-être plus.
les étudiants étrangers ont représenté 41 % de l’ensemble des doctorants », selon la note de l’Agence CampusFrance de février 2011. Soit une hausse de 11,2 %. En comparaison, « le nombre de doctorants français a fortement baissé entre 2005 et 2009 (-13,3 %) ».
En outre, l’accroissement des doctorants étrangers « est aussi qualitatif puisqu’il montre que le niveau des étudiants étrangers a tendance à augmenter en France ». La majorité d’entre eux est d’origine africaine (38,6 %). 30 % des autres étudiants étrangers sont asiatiques, 21,3 % européens et 10 % sont américains.

Autre constat : « les doctorants étrangers en France sont majoritairement inscrits en Sciences (41,2%) et en Lettres et Sciences humaines (35,1%) ». Ces disciplines sont aussi les plus populaires chez les doctorants français.

Pour ceux qui veulent aller plus loin, il y a d’excellents sites sur le sujet ==> Le[ GISTI], [France terre d’asile], [les amoureux au ban], [Réseau éducation sans frontière ], [La cimade], [La ligue des droits de l’Homme]. [Inégalités.fr]

On trouve aussi d’excellentes revues ou ouvrages (que ce soit dans les Bibliothèques universitaires ou médiathèques ) sur l’histoire des flux migratoires, l’immigration, l’émigration, etc.

Il y a aussi le Musée de l’histoire de l’immigration ==> http://www.histoire-immigration.fr/

Pour ceux souhaitant avoir plus d’infos sur la législation française, Jetez-y un coup d’oeil ==> http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?cidTexte=LEGITEXT000006070158&dateTexte=vig

VENEZ SUIVRE NOS DEBATS ET INFOS INTERACTIFS SUR NOTRE PAGE  ==> https://www.facebook.com/pages/Reflexions-dun-jeune-citoyen-/173218132715061?ref=hl

 

Amicalement

Publicités
Tagué , , , ,

43 réflexions sur “CE que les médias ne vous diront jamais sur l’immigration ( à partager autour de vous )

  1. datafrikan dit :

    Reblogged this on datafrikan and commented:
    Interesting article by « Jeune citoyen » on Immigration!

  2. Philippe Siguret dit :

    Des chiffres intéressants, qu’il fait bon de rappeler de temps en temps.
    Malgré tout, un étudiant coûte en moyenne 9 980€ /an en université, de plus, l’étudiant peut obtenir de nombreuses bourses, aides de l’état (APL par exemple) etc. Ainsi, un étudiant est un coût pour l’état et en aucun cas une recette.

    Sinon j’aurais ajouté deux choses à ton article:
    1. La liaison trop rapide de l’immigration et des violences urbaines, avec une petite étude sur les taux de criminalités qui sont constant (depuis que ces stats existent), et qui ne proviennent que des classes sociales défavorisées

    2. Corréler le nombre de doctorants étrangers en France et le nombre de doctorants français à l’étranger (du braindrain américain notamment)

    • l'expatrié gabonais dit :

      Pour info,
      Je suis un étudiant gabonais je perçois 723€ de bourse du gouvernement gabonais tous les mois (soit 8676€/an) et c’est campus France qui assure le paiement de ma bourse(c’est l’intermédiaire entre le gouvernement gabonais et moi) en retour l’organisme campus France reçoit 1000€/ an /étudiant pour la gestion de ma bourse.
      Par ailleurs je perçois 150€ d’aide au logement soit sur 12 mois =1800€ ce qui correspond alors à une somme d’environs 7000€ que je réinjecte par an dans l’économie française (et pour la petite histoire j’essaie au mieux de consommer du made in France, je contribue à préserver des emplois en France). Cette somme réinjectée n’est pas négligeable il ya près de 3000 gabonais dans ma situation c’est un de bonne augure pour la France. Concernant les frais de scolarité dans l’école, où je suis une école publique soit 816€/an au lieu de 10000 que l’état français subventionne franchement très franchement monsieur sachez que si il fallait payer 10000€/ans pour la scolarité en France les étudiants opteraient pour faire leurs études en Amérique du nord. il semble claire d’investir entre 10000 et 20000€ pour une formation dans une université américaine que de le faire en France, les écoles sont plus cotées ont plus de notoriété et rayonnent de partout dans le monde et pour finir au moins la formation s’effectue en anglais la langue qui ouvre des portes non négligeable à l’étranger comparer au français .Les écoles de commerce française payent les frais à vouloir se prendre pour Harvard en essayant de recruter des profs de renom mondial alors qu’elles n’en n’ont pas les moyens bref….
      donc je suis une recette pour l’état français et si les expatriés comme moi s’en allaient la France aurait tout à perdre parce que nous partirons avec nos recettes et détruirons les emplois qui se créent grâce à notre présence( je fais allusions au nombreux emplois dans des villes étudiantes comme Toulouse, Nancy etc ou les étudiants crée des recettes en alimentant les sociétés de services, pizzeria, transport et j’en passe).

      • Anonyme dit :

        10 a 20 000 euros par an pour une universite américaine?
        Laquelle? Sûrement pas Harvard, Princeton ou autres IV league
        Il faut compter min. 25 000 Usd par an sans les frais hebergement pour Une Université américaine.
        Pour Harvard, Princeton et autres c’est le double!!!!
        Et je ne parle pas des études de médecine!
        L’enseignement superieur en France est très march´e!
        C’est vrai que l’équivalence des diplômes laisse à désirer! Gue-guerre des pays…

      • patrice dit :

        j aurais aime avoir les memes aides financieres qd j etais etudiant….
        meme de nationalite francaise , j ai du travailler pour payer mes etudes..
        mais bon, c est pas l ideal!
        l egalite pour les etudes n existe pas, meme entre  » francais » et c est bien dommage!

      • clementGn1 dit :

        A l’anonyme: 25 000 USD n’est pas un peu moins de 20 000 euros?…
        A Patrice, il y a des bourses pour les étudiant français il me semble, si vous avez du travailler c’est a cause du revenu de vos parent, non?

    • Nina dit :

      Les mots sont importants je pense. Entendre tout le temps cette idée du « coût » est lassant. Je crois qu’une population formée, éduquée, soignée « coûte » beaucoup moins cher à l’Etat, et même lui « rapporte » énormément et pas seulement du point de vue moral! Nous coûtons donc cher, très cher, trop cher… En naissant (ah l’hôpital…) en étudiant (ah l’école…) et maintenant même, ce qui est plutôt fort, en travaillant! Ah le coût du travail… Sans parler de ce que coûtent nos problèmes de santé dans la dernière ligne droite, ni de notre mort elle-même (ah pardon, ça ça rapporte!). Vous ne croyez pas que c’est plutôt l’Etat, mis au service du capital, qui nous coûte cher? Très cher? Trop cher!

    • AUBERT dit :

      Juste un petit au point : quand un étudiant reçoit une aide, quelqu’elle soit, comme n’importe quel citoyen dans n’importe quelle situation : ce n’est pas qu’une charge, loin de là ! Il remet immédiatement dans cette somme en circulation ! et ceci est générateur d’activités, donc d’emploi, donc de salaires…. Par contre quand l’état amoindrit toute sa force d’action collective d’aide et de solidarité, les sommes dégagées (bénéfices record, impôts diminution) par l’activité restent aux financiers, patrons etc… et ne sont génératrices de RIEN !

    • Alexandre dit :

      Aide étudiante = meilleur diplôme = meilleure place = meilleure salaire = meilleir poouvoir d’achat = plus de consommation.

      Ou

      Aide = meilleur parcours scolaire = meilleur diplômes = meilleure productivité au sen d’une entreprise.

      Dans les deux cas l’état est beneficiaire, sur le long terme certes. Si il ne le serait pas il ne le fera pas !

    • chachid dit :

      Eh non c’est tout faux. Je suis marocain et j’étais à la faculté de Nantes en DEA, Je ne percevais aucune aide de l’état (ni APL ni Bourse… rien du tout). J’habitais à 100km de l’université et Même avec toutes ces conditions j’étais 200ème sur la liste d’attente du CAMPUS ( d’ailleur je n’ai jamais reussi à décrocher un logement dedans). Je n’avais pas d’aide pour le transport. Il fallait que je me débrouille pour assurer toutes les dépenses (inscription, assurance, cotisation sécu, et dépenses quotidiennes). Je ne réagis pas généralement sur les sites comme je fais là, mais les mensonges commencent à prendre une ampleur vertigineuse et il est temps que ça cesse.

  3. geneghys dit :

    C’est bien de casser le mythe et très bon article.
    Cela a déjà été dit dans certains médias par les organisations compétentes, mais, ou le citoyen lambda travaille et n’entend pas (et ne se renseignent pas plus loin), ou le citoyen lambda n’écoute pas ou ne veux pas entendre, (se disant que ce sont encore de sales gôchistes qui essaient d’enjoliver le phénomène…et ils sont pléthore, hélas!)
    Gene

  4. edwige dit :

    Encore une fois un excellent article que je me suis pressée de partager !!
    Et qui m’a rappelé des souvenirs …j’ai accouché de ma fille aux Etats unis, de retour en france nous n’avons vu l’importance de lui donner la nationalité française avant l’arrivée de son petit frère : en effet si elle ne gardait que la nationalité américaine, nous aurions eux 2 livrets de famille …comme si elle n’avait pas fait partie de sa propre famille !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Tout a été réglé rapidement grâce à ‘ambassade française aux Usa car ici personne ne nous a rien expliqué ..alors j’imagine plus qu’aisément le desespoir de certains immigrés !!!
    De plus ayant été « étrangère » dans un autre pays, je sais ce que c’est et à quel point parfois on voudrait rentrer à la maison. Il faut soutenir les immigrés et pas les stigmatiser comme c’est le cas en ce moment !!!

  5. OGANAWA dit :

    Enfin bon… voila se que sa fais à la France !

  6. Alt dit :

    on peux faire dire n’importe quoi au nombres quand on sais y mettre les formes.

    ce qui est dommage c’est la grande disparité des dates, elle ne donne donc pas de vrai points d’amarrage a cette étude.

  7. Anonyme dit :

    Bonjour,
    Pourquoi ne pas utiliser le terme « migration » et ensuite décliner en immigration et en émigration. Je conseille à ceux qui souhaitent mieux comprendre les problématiques liées aux migrations, en France, en Europe et dans le monde, de se procurer un livre ou un ouvrage collectif produit par des géographes. Ils travaillent sur la question depuis des décennies et ils ont recours à des méthodes rigoureuses.
    Bien à vous

  8. pepscafe dit :

    Bonsoir,

    excellent article qui a le mérite que la bataille sémantique est un enjeu. Pour lutter contre les raccourcis et les amalgames. Merci.
    Et bravo pour ce blogue, que je découvre !

    Puisqu’on parle d’amalgames, je me permets de souligner le « cas » des Rroms, soulevé dans cet excellent dossier(20 pages) du « Tigre magazine »(http://www.le-tigre.net/-Rroms-Gitans-Gens-du-voyage-.html ), que vous connaissez sans doute. Avec cette introduction :
    « …les discours, les rumeurs et les mythes qui les entourent sont de la même teneur que ceux de l’antisémitisme et du racisme. Que tout le monde semble s’en foutre. Que commencer à s’intéresser à eux, en rappelant qu’un homme est un homme, est peut-être un bon début ».

    Ainsi, derrière les chiffres, il est bon de se rappeler(et de rappeler) que nous avons à faire à des êtres humains.

    Bonne continuation et bon courage !

    « Pep’s »

    • clementGn1 dit :

      il est bon de rappeler aussi que les Roms n’ont pas le droit de travailler sur le territoire Français, contrairement a l’ensemble des ressortissant Européens, ce qui ne leurs laisse pas beaucoup de possibilité pour s’intégrer!

  9. pepscafe dit :

    Je voulais dire plus haut : « qui a le mérite de rappeler ». Mon clavier a fourché !
    Merci par avance de rectifier et de supprimer le présent message !

  10. Romain dit :

    bien la censure sur ton site!!! C’est beau un site qui ne sélectionne que les commentaires qui vont dans son sens… Reste dans ton monde et profites en. Ca ne va pas durer

  11. Reault dit :

    L’immigration est fructueuse pour l’Etat dites-vous… Mais aussi et surtout pour les patrons, ravis d’avoir une main-d’oeuvre bon marché et prête à bien des sacrifices pour garder son emploie. L’immigration illégale est un problème, et c’est réel. Pour les immigrants notamment. Autoriser l’immigration massivement reviendrait à autoriser sur nos territoires une sorte d’esclavagisme salarial… Déjà en cours, bien sûr. Sans oublier qu’une partie de ces immigrants sont aussi des anglais, venant richement ( et…. colonialement si j’ose me permettre) acheter de grandes maisons rurales sans payer, autant qu’ils le devraient, d’impôts, alors qu’ils sont « plutôt » aisés… Bref, les patrons aussi sont très certainement favorables à l’immigration… Il ne faut pas oublier qu’elle n’est ni une solution, ni une fin désirable en soi. Pour ce qui est des émigrants des PDS, outre les réfugiés politiques, mieux serait sans doute de leur laisser l’autonomie sur ce qui est de la gestion de leurs ressources dans un premier temps, et leur permettre ainsi entre autre de se développer, créer des emplois…… Douce utopie, sans doute, mais solution salvatrice aussi.

    • jeunecitoyen dit :

      Vous vous contredisez dans votre propos. D’abord, l’immigration « massive » se fait dans les pays du sud entre eux. L’immigration illégale, je le lisais quelque part, est estimé à 400 000 maximum (Constant). Vous oubliez les reconduites à la frontières. (30 000 par an qui coûte énormément, soit-dit au passage. Ensuite, « autoriser » et donc « légaliser » les immigrants leur donnerait des droits puisque d’après la législation, les travailleurs immigrés légaux jouissent de mêmes droits que les travailleurs français. Certains patrons ne pourront plus donc profiter de cette main d-oeuvre bon marché. Il faut donc les « légaliser ». Les Anglais jouissent de la citoyenneté européenne.

  12. Del dit :

    Article intéressant rappelant que tout n’est pas mauvais dans l’immigration, MAIS certains points sautent quand même aux yeux, et rappellent également que dans les deux « camps » il y a des mensonges. Les chiffres sont ici manipulés pour les faire passer pour ce qu’ils ne sont pas, comme par exemple mettre le regroupement familial dans la case « bien ». A ma connaissance, ce regroupement est largement utilisé à l’abus et génère beaucoup de demandeur d’alloc et d’aides. Alors 84 000 chaque année… ça fait beaucoup d’alloc et de rsa à distribuer. Idem pour les chiffres de la période 1930 – 1935 sur le renvoi massif d’immigrés : chômage doublé ? Je pense qu’il ne faut pas être un grand génie pour imaginer qu’après la plus grosse crise de l’histoire au USA (1929), ça n’allait pas s’améliorer en Europe et surtout en France (qui est d’ailleurs toujours impactée à retardement). En fait, on nous l’apprend même à l’école cette partie de l’histoire… Encore plein d’autres éléments, mais les esprits critiques ne s’y feront pas berner. L’immigration dans un pays comme la France est un problème, notamment de par les aides que le pays propose, et tenter de faire passer l’immigration pour une source d’argent est aussi idiot que de mettre tous les immigrés dans le même panier. La bonne solution se trouve entre les deux, mais tant qu’il y aura de l’exagération partout, ce n’est pas prêt de s’arrêter.

    • jeunecitoyen dit :

      En quoi les chiffres sont manipulés ? Je constate que vous ne réfutez aucun de mes propos, chiffres et faits à l’appui. Vous ne vous basez sur aucun fait, si ce n’est votre ressenti. 84 000 chaque année de quoi ? Avancez des faits. Le fait de les expulser a aggravé la situation économique. Meme du propre point de vue des libéraux, un individu est aussi un agent économique. Au zimbabwé furent expulsés massivement des « blancs », des indiens ce qui a conduit à l’appauvrissement du pays. Vous n’avez pas d’esprit critique, vous êtes juste aveuglés par l’idéologie. D’autant plus qu’aucun fait, qu’aucune analyse ne sous-tend votre propos.

  13. ACID77 dit :

    Article intéressant. Ca change des articles écrits par le FN qui nous montrent systématiquement le pire exemple d’un immigré profitant du système francais, avec le RSA et les allocs et qui touchent 4000€/mois, plus qu’un « francais » qui bosse…

    L’article tord le cou à certains préjugés et amènent des vérités criantes, notamment sur « l’absorption des cerveaux étrangers » au profit de la société française. d’autant que les étudiants étrangers faisant de grandes écoles en France restent souvent ensuite pour travailler.

    En revanche, l’article tend parfois à nous faire croire que l’immigration dans son ensemble rapporte de l’argent à l’Etat, ce qui n’est bien évidemment pas le cas, meme s’il ne faut pas non plus dramatiser. Le système francais est l’un des meilleurs du monde et les aides en tout genre sont nombreuses et la simple consommation des immigrés ne suffit pas à ramener autant d’argent que tu le supposes à l’Etat à travers la TVA… Toi qui répond aux commentaires en leur demandant des chiffres, dans le cas présent, tu auras du mal à trouver des chiffres sur l’immigration et leur consommation directe…
    Il ne faut pas non plus oublier l’école (pas uniquement l’université) et le système de santé francais qui offrent à tous éducation et santé gratuite ! Cela coute beaucoup d’argent à l’Etat. Les immigrés viennent simplement participer à agrandir le trou de la sécu, comme le font déjà les francais.

    Ce que tu ne vois pas, c’est qu’au-delà d’une petite partie des immigrés qui ne viennent que pour les assistanat (a travers le rapprochement familiale et autres) beaucoup n’ont pas cette intention mais subissent les ravages de la crise et ont du mal à trouver du boulot. Tu connais peut-être les discriminations que subissent encore aujourd’hui en France les immigrés d’origine africaine (entre autres). Ce fait vient s’ajouter au contexte économique francais difficile en ce moment..
    Il n’y a aujourd’hui en France pas assez de travail pour tout le monde et les « nouveaux francais » sont les premiers mit de cotés.

    Tu expliques que 192.000 immigrés sont rentrés légalement en France en 2010, pour des raisons diverses. Le grand problème en France est qu’il n’y a plus chaque année 200.000 boulots supplémentaires à pourvoir. Ce phénomène à pour conséquence d’augmenter cruellement la concurrence entre concitoyens pour trouver un boulot. Et a qui cela satisfait- il ??? le patronat !! Ravi de voir qu’on se bat aujourd’hui pour un boulot de merde payé une misère… Tu remarqueras que les avantages et bonus d’entreprise disparaissent aujourd’hui les uns après les autres, car à quoi bon faire des cadeaux à un employé si d’autres accepteraient de faire le même boulot sans cadeau ni avantage ?!? C’est une des raison pour laquelle les franc-macons ont toujours été très « pro-immigration » mais là, je crois que je m’égare loin du sujet ! 😉

    Bertrand

    PS : je répond pour DEL à qui tu demandes a quoi correspond les 84.000 immigrés dont il parle. Relie ton article, c’est dedans ! 😉 Cela représente les immigrés « françisés » par rapprochement familiale.

    • jeunecitoyen dit :

      Bonjour. Tu as toi-même répondu à ton propos et je pense, sauf ton respect, que tu te contredis.

      Tu dis ceci : ==> Tu expliques que 192.000 immigrés sont rentrés légalement en France en 2010, pour des raisons diverses. Le grand problème en France est qu’il n’y a plus chaque année 200.000 boulots supplémentaires à pourvoir. Ce phénomène à pour conséquence d’augmenter cruellement la concurrence entre concitoyens pour trouver un boulot. Et a qui cela satisfait- il ??? le patronat !! Ravi de voir qu’on se bat aujourd’hui pour un boulot de merde payé une misère…  »

      Ma réponse ==> Pour commencer, la problématique de l’emploi ne se pose pas en ces termes. ce n’est pas comme cela que ça marche, du moins me semble t-il mais je m’y expliquerai.
      Les étudiants étrangers ne viennent pas pour trouver du job. Les petits jobs, c’est pour mettre un peu de beurre dans les épinards mais ils viennent d’abord et avant tout pour étudier. Et le fait qu’ils viennent apporte beaucoup de « sous » à l’État (et donc aux citoyens français car en matière d’impôt en France, c’est la redistribution ) français et aux collectivités ou communes via les timbres fiscaux pour les cartes de séjours par exemple, la taxe d’habitation, etc. Ensuite, concernant le regroupement familial, le conjoint FRANÇAIS doit prouver qu’il dispose d’un logement et des revenus pour sa conjointe « étrangère ». Le patronat ne peut en être satisfait vu que les travailleurs LÉGAUX étrangers et français jouissent des mêmes droits, des mémés protections. Le patronat (certains) préfère l’illégalité si tu fais référence au dumping social. Concernant l’emploi en France, il y a beaucoup de jobs non pourvus. C’est la qualification. Un mec ayant une formation de boulanger ne pourra pas être ingénieur et vice-versa.
      Je n’ai pas tes informations sur les Francs-maçons. Du reste, je me fiche de ceux qu’ils peuvent penser et je ne les vois comme une société secrète parmi tant d’autres. En outre, je suis catholique. Dois-je arrêter de croire en Dieu du fait qu’il y a eu et qu’il y a encore des ordures dans la religion ?

      Tu dis encore ==> « Ce que tu ne vois pas, c’est qu’au-delà d’une petite partie des immigrés qui ne viennent que pour les assistanat (a travers le rapprochement familiale et autres) beaucoup n’ont pas cette intention mais subissent les ravages de la crise et ont du mal à trouver du boulot. Tu connais peut-être les discriminations que subissent encore aujourd’hui en France les immigrés d’origine africaine (entre autres). Ce fait vient s’ajouter au contexte économique francais difficile en ce moment..
      Il n’y a aujourd’hui en France pas assez de travail pour tout le monde et les « nouveaux francais » sont les premiers mit de cotés. »

      Ma réponse ==> Il y a des cons partout, aussi bien chez les français que chez les étrangers, qui profitent du système. C’est un fait ultra-minoritaire. Le phénomène des discriminations n’est pas lié au contexte économique difficile mais aux préjugés existant dans la population, du à l’histoire coloniale, à l’esclavage etc… Exemple : Gobineau, Tintin au Congo, Y’a bon banania etc… Les préjugés, c’est vieux comme le Monde. Les grecs et les romains qui consideraient tous les non-grecs comme des barbares.Les préjugés envers les « ritals ». et que sais-je encore…

      tU DIS ENFIN CECI ==> En revanche, l’article tend parfois à nous faire croire que l’immigration dans son ensemble rapporte de l’argent à l’Etat, ce qui n’est bien évidemment pas le cas, meme s’il ne faut pas non plus dramatiser. Le système francais est l’un des meilleurs du monde et les aides en tout genre sont nombreuses et la simple consommation des immigrés ne suffit pas à ramener autant d’argent que tu le supposes à l’Etat à travers la TVA… Toi qui répond aux commentaires en leur demandant des chiffres, dans le cas présent, tu auras du mal à trouver des chiffres sur l’immigration et leur consommation directe…
      Il ne faut pas non plus oublier l’école (pas uniquement l’université) et le système de santé francais qui offrent à tous éducation et santé gratuite ! Cela coute beaucoup d’argent à l’Etat. Les immigrés viennent simplement participer à agrandir le trou de la sécu, comme le font déjà les francais. »

      Ma réponse ==> Ce n’est pas moi qui le dit mais des études. L’étude sur le fait que l’immigration rapportait 12 milliards. Concernant le trou de la sécu, il est à constater que les immigrés illégaux participent à combler ce trou sans pour autant bénéficier des services liés au fait qu’ils cotisent. Concernant les immigrés legaux, J’aurais tendance aussi à penser qu’ils comblent cela au vu du solde positif (12 milliards). Contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire, l’éducation, l’université, ce n’est pas gratuit. Ces services sont financés par les taxes touchant en même temps les étrangers et les français. L’administration ne fait pas la fine bouche quand elle reçoit des sous.

  14. Mizo dit :

    Je vais parler de ce que je connais le mieux.

    « Concernant ceux qui viennent en France, les étudiants étrangers par exemple, ils doivent avoir un logement, une certaine somme dans leurs comptes en banque (Plus de 5 000 euros), cette somme étant valable pour une année, avoir des garants. Chaque année, ceux-ci doivent se présenter à la préfecture (je ne parle même pas des conditions d’accueil ) cette dernière vérifiant que les étudiants étrangers remplissent toutes les conditions. »

    Tout ça c’est un tissu de conneries, vous irez demander aux étudiants étrangers que je connais, ils savent même pas ce que c’est une préfecture. L’argent qu’ils apportent à l’Etat sert en partie à financer leurs études (ça coûte des sous de faire tourner le système éducatif hein), les passages chez le médecin, les aides au logement, etc etc j’en passe.

  15. Anonyme dit :

    clementGn1
    ma mère était en maladie professionnelle et ne travaillait plus mon père était chauffeur routier et ne gagnait pas des 100 et de 1000 nous étions 3 enfants et nous n’avions pas de bourse

  16. ACID77 dit :

    Je me permet de te répondre à nouveau . tu as m’air d’être quelqu’un intelligent et réfléchis mais tu réponds toujours à côté de mes remarques, comme si tu les avais pas bien lu…..

    Je reprends :
    Tout d’abord, je te parles de l’ensemble des 192.00 immigrés LEGAUX arrivés en France, t’expliquant que malgré le départ de certains francais (qui partent vivrent ailleurs et « libèrent » un job) il n’y a pas suffisamment de nouveaux boulots pour que tous les francais + les 192.000 citoyens supplémentaires puissent travailler. Et tu m’expliques que les étudiants n’ont que des jobs d’été….? Certes, mais le problème reste le même. je parle surtout bien entendu de ceux qui viennent TRAVAILLER en France et non ETUDIER. Par ailleurs, depuis la « crise », non seulement la France n’a pas 100.000 jobs en plus a proposer chaque année, mais elle a meme des difficultés à conserver des emplois déjà existants ! (et ceux dans quasiment tous les secteurs), et pour de nombreuses raisons que tu connais (délocalisations, charges patronales très élevées, etc). Je te donne un chiffre : 750.000 emplois industriels supprimés durant la périodes 2007-2012.

    Je t’explique que ce sont les « nouveaux francais » qui sont les premiers mit de côté. Et ceux, bien sur a cause des préjugés de la population ! (relis bien mon post). Je marque même « Tu connais peut-être les discriminations que subissent encore aujourd’hui en France les immigrés d’origine africaine (entre autre). »
    Et j’ajoute que « Ce fait vient s’ajouter au contexte économique francais difficile en ce moment » le verbe s’ajouter ne signifie pas que c’est la cause de cette discrimination, je ne sais pas pourquoi tu me fais dire ca en répondant : « Le phénomène des discriminations n’est pas lié au contexte économique difficile mais aux préjugés existant dans la population »…C’est exactement ce que j’ai dis lol, en expliquant que le contexte économique empire le problème.
    Bref..

    Je t’explique que ce phénomène « profite » au patronat et tu n’as pas du comprendre vu que tu me réponds : « Le patronat ne peut en être satisfait vu que les travailleurs LÉGAUX étrangers et français jouissent des mêmes droits, des mémés protections »… ?? Je parle bien entendu des immigrés LEGAUX qui ONT LE DROIT de travailler et ont les mêmes protection, car aujourd’hui les travailleurs illégaux ne profitent réellement qu’au secteur du batiment et de l’entretien. Non, je parle bien des immigrés légaux qui viennent s’ajouter à la population active. Plus le rapport entre le nombre d’emplois disponible en France et le nombre de travailleurs augmentent, plus l’emploi a de la valeur, plus les citoyens se l’arrache, et sont donc près à « se battre aujourd’hui pour un boulot de merde payé une misère.. » Pour que tu comprennes mieux, c’est comme l’or : moins il y a en a, plus il est cher. Le rapport est le même avec les emplois. Du coup, les gens LEGAUX (immigrés ou pas) ont de plus en plus de mal a trouver du boulot, et sont près a faire de plus en plus de concessions et de sacrifices pour bosser. C’est cela qui profite au patronat. Il s’en suit une baisse des avantages et bonus pour les employés, car de toute manière ces derniers restent quand même, car ils ont peur de ne pas en retrouver.

    Enfin, tu parles des 12 milliards apportés par les immigrés. je suis de toute facon aussi dans l’idée que les immigrés (récents mais légaux) n’empirent pas notre dette; donc, dans le fond je suis d’accord, mais parle de ce chiffre avec réserve. L’Express a même révisé sont chiffre à +4Milliards au lieu de +12. et « l’étude » faite par le Front de Gauche au parlement connait malheureusement quelques conflits d’intérets… de toute facon, peu importe le chiffre, le fait est que les immigrés ne coutent pas autant que beaucoup le pensent et c’est bien que tu en ais parlé 🙂
    Cependant, les vrais sceptiques expliqueront que les immigrés « souvent pauvres » occupant des emplois modestes, se retrouveront en bas de l’échelle sociale, et ce sont eux (bien heureusement d’ailleurs !) qui coutent le plus cher à l’Etat en terme d’aides divers et soutien.
    Pour finir, tu expliques que lors du rapprochement familiaux, le conjoint déjà sur le territoire doit « prouver qu’il dispose d’un logement et des revenus pour sa conjointe étrangère », ce qui est vrai, mais vrai combien de temps ?? Avec les temps difficiles que nous connaissons aujourd’hui en terme d’emplois, on se retrouve vite au chomage, pour diverses raisons.
    Par ailleurs, il est clair qu’une personne rejoignant son conjoint travaillant en France est souvent mal adapté à notre système (barrière de la langue, des coutumes, des diplomes, sans parler des discriminations raciales !). Et je connais bien le problème. Plusieurs de mes amis ont fait venir leur femme du mahgreb. Mais parlant mal le francais, n’ayant pas d’études et ne possèdant pas la culture européenne (ce qui pose problème malheureusement à certains recruteurs), elles ont cruellement du mal a bosser ici, et sont finalement aidés par l’Etat, via les aides à l’emploi et aux allocations familliales…
    Un chiffre tombé du ciel ne suffit pas a comprendre dans sont ensemble la complexité de ce problème.

    PS : Efface mes 2 post précédents s’il te plait (c’est les mêmes mais j’ai eu des problèmes avec les citations…. merci! )

    http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/quel-est-le-cout-de-l-immigration-138779

    • jeunecitoyen dit :

      Bonsoir. Je suppose que c’est un compliment et Merci.

      Je vais essayer de répondre point par point à tes propos

      « non seulement la France n’a pas 100.000 jobs en plus a proposer chaque année, mais elle a meme des difficultés à conserver des emplois déjà existants ! (« ====> Concernant les étudiants étrangers, il faudrait les y soustraire car ils ne viennent pas pour obtenir un job. Ils viennent du fait de très bonnes universités, de bonnes formation etc.. Et pour venir, il faut des fonds. J’ai mis les sources (Préfecture, législation, etc…). Reste donc le regroupement familial et l’immigration du travail. L’immigration du travail baisse. En outre, pour employer un travailleur étranger, il faut que l’employeur n’ai trouvé aucun candidat (formé pour) à Pole emploi, et elle doit aussi en outre payer une taxe supplémentaire si mes souvenirs sont bons. Ensuite vient le regroupement familial qui soit dit-en passant est un DROIT reconnu par les conventions internationales (cour européenne des droits de l’Homme) et par la législation nationale. De plus, il me semble qu’il serait malvenu (éthiquement et moralement) de REFUSER à un français(e) de se marier avec l’élu ou l’élue de son cœur. Ainsi donc, de quel droit l’État devrait-il dicter mon choix amoureux ? Concernant le regroupement familial, le conjoint DOIT PROUVER qu’il a DES RESSOURCES NÉCESSAIRES, un logement et tout un tas d’autres conditions. L’administration est très stricte dans ce genre de domaine (Ça, c’est l’ancien bénévole qui parle)

      Il m’a semblé que tu as voulu te servir de ce genre de propos (concernant ton second paragraphe) pour arguer quant au fait que l’immigration ou les immigrants subissent tels ET DONC … patati patata, ce n’est pas bon pour les immigrants. L’immigration n’est pas bonne car elle est mauvaise pour eux, le contexte économique alourdit la défiance de la population etc… je pense que c’est là où tu voulais en venir, mais sans doute dois-je me tromper. Les discriminations sont de plusieurs ordres : Il y a bien évidemment des discriminations d’ordre ethnique et religieuse, mais il y a aussi des discriminations liées au genre, sociale, ou envers les gros, etc..Ce n’est donc pas le problème du contexte économique mais les univers ou imaginaires psychiques de la population, l’inconscient collectif et ça, c’est l’instruction, l’éducation qu’il faut invoquer. Les discriminations n’étaient pas moins fortes à d’autres époque pour les « ritals », les polonais ETC… Un exemple ==>https://jeunecitoyen.wordpress.com/2013/03/26/le-saviez-vous-le-massacre-des-immigres-italiens-a-aigues-mortes/

      Concernant les chiffres de l’étude, me semble t-il, ce ne sont pas des gens du front de Gauche qui l’ont effectué mais tu as sans doute plus de sources que moi sur le sujet. Si au moins, ce n’était que la seule étude en occident. Mais il y a eu des études aux USA. L’OCDE… Bref, Passons

      Concernant ton propos sur le patronat, Tu voulais sans doute dire que le fait qu’il y ait moins d’emplois; et plus de travailleurs fait en sorte que pour reprendre tes mots les gens vont  » se battre aujourd’hui pour un boulot de merde payé une misère.. ». D’abord, pardon encore une fois, mais j’ai toujours trouvé absurde la façon dont l’économie de marché fonctionnait mais passons… D’après des études, des témoignages, les emplois pourvus en grande partie par les immigrés ne seront pas les memes ou n’auront pas tant de concurrence contrairement aux emplois prisés par les nationaux. Le bâtiment, la restauration…IL y a un besoin constant de travailleurs. Car ce sont des métiers difficiles, manuels et parfois pénibles. Il ne s’agit pas de dire que les français sont des fainéants mais force est de constater que des petits patrons, des petits artisans (ce n’est pas le grand capital) ne cessent de se plaindre quant au défaut de travailleurs. Ces petits patrons encourent des risques s’ils sont découverts et pourtant, il faut faire tourner la machine. Dans certains secteurs High-tech, des français émigrent et il y en a pas assez. Pardon, mais quelqu’un ayant un CAP en coiffure ne sera pas un ingénieur ou un chercheur, et pourtant il faut palier à ce manque. L’emploi, c’est pas juste une question de nombre, mais c’est aussi la question de la formation. D’où le fait qu’il y ait beaucoup de secteurs n’ayant pas assez de main d’œuvre et recourant aux cerveaux étrangers par exemple. Les grands patrons profitent au contraire des cadeaux accordés par l’Etat ==> Baisse des charges, l’idéologie « néo-liberale », etc… Ce n’est donc pas le nombre de travailleurs qui change la donne, d’autant plus que comme cela a été dit plus haut, des « potentiels travailleurs partent à l’étrangers » et parmi ceux qui viennent, le boulot n’est pas une fin pour une bonne partie (Les étudiants étrangers) par exemple. Le grand patronat profite plus de ce qu’on appelle le capitalisme de connivence que des quelques travailleurs étrangers. Quand on essaie d’analyser un phénomène, il me semble important de voir l’ensemble, d’essayer d’appréhender cet ensemble pour essayer d’y apporter quelques réponses, quelques solutions. Je le dis sans prétention aucune. N’y vois vraiment aucune vanité, je te dis juste ce que je pense.

      Tu dis ceci ==> « Cependant, les vrais sceptiques expliqueront que les immigrés « souvent pauvres » occupant des emplois modestes, se retrouveront en bas de l’échelle sociale, et ce sont eux (bien heureusement d’ailleurs !) qui coutent le plus cher à l’Etat en terme d’aides divers et soutien. » ==> C’est donc une vue de l’esprit. D’où cette confusion entre étrangers et français d’origine étrangère (qui sont français de plein droit, je ne sais même pas pourquoi devrait être abordé ce sujet ici). De l’immigration abordée plus haut, on a exclus les étudiants étrangers qui sont pour la plupart du temps issus de classes moyennes ou de classes aisées de leurs pays. Exit aussi les médecins ou ingénieurs étrangers, les immigrés ayant le statut de travailleurs. Mais plus que cela, il n’est pas vrai que la masse laborieuse et pauvre COUTE et PROFITE des aides. Pardon, mais les pauvres paient aussi des taxes, la TVA, etc… Le problème en France, me semble t-il, a plus avoir avec la redistribution qu’autre chose. Les classes ultra-aisées coutent plus à l’Etat via les multiples et innombrables niches fiscales, le fait qu’elles paient en proportion sensiblement moins que les classes moyennes (voir études de thomas piketty mais pas que), l’économie néo-liberale, l’évasion fiscale qui coute énormement de sous à l’Etat, etc…

      Concernant ton dernier paragraphe ==> C’est pas moi qui le dit mais la législation. Si je m’étais basé sur mes impressions, je t’aurais dit que PARIS, MARSEILLE ou toutes ces grandes mégalopoles cosmopolites, c’est pas la France. La France, c’est aussi des régions, des provinces, des territoires d’outre-mer. La Corse, la réunion. Me semble t-il, encore une fois, tous les étrangers et/ou français d’origine étrangère n’habitent pas à Paris. Les médias ne mettent en lumière que des faits relatifs aux ghettos de pauvres en oubliant beaucoup les scandales liées à la demande de drogue dans les ghettos de riches (Il faut bien qu’il y ait une demande par rapport à l’offre), ou ce scandale permanent que représente ces ghettos de riches, ne respectant parfois pas la loi au passage comme le quota de logements sociaux. Ensuite, tous les immigrés ne viennent pas de l’Afrique du Nord, du monde arabo-musulman. Il y a des européens (la majorité puisque 40%), des asiatiques (15%), des gens originaires de l’Afrique subsaharienne (11 ou 10%) je crois et les magrébins (30%). Pour aller encore plus loin, le modèle de l’Afrique subsaharienne francophone ressemble à s’y méprendre au modèle français. Ceci est du à l’histoire, il fut appliqué dans ces contrée l’assimilation forcée ce qui fait dire à nombre de ces gens qu’ils sont acculturés. Ces gens sont bien plus proches culturellement que des slaves. Au Magreb, me semble t-il, la langue française fait partie des langues officielles ou du moins d’usage. Maintenant, je ne nie pas les petits profiteurs, ni parfois les problèmes de recrutement mais cela existe aussi chez les français.

      Je dirais enfin que je n’aime pas le fait d’opposer les souffrances, le fait que les pauvres s’opposent (Mais là, je ne m’adresse pas à toi. C’est juste quelque chose que j’ai remarqué dans le débat public.)

  17. Lunesoleil dit :

    merci pour ces éclaircissements 😉

  18. Pour compléter ton article : http://www.tuxboard.com/infographie-arguments-contre-les-racistes/ Mais… Tu as déjà du voir cette infographie…

    Je n’en reviens pas des commentaires qui ne parlent que de ce que « coute » l’immigration… Surtout quand je pense que ces personnes s’insurgent contre le [« bruit et l’odeur » de ces fraudeurs de bougnoules polygames] (propos provocateurs choisis), mais ne diront rarement rien sur nos méga fraudeurs… pardon… optimisateurs fiscaux et nos politiques tous gaver aux privilèges. Foutu populisme entretenu par l’ensemble de nos politiques, les médias, et une sorte de courant de « pensée unique mais bénéfique »… C’est hallucinant.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20130521.OBS0016/combien-coutent-l-evasion-et-la-fraude-fiscales.html

    Bonne continuation.

  19. Maejesté dit :

    Très bonne article, très riche avec de nombreuses données vérifiées. Votre article est bien ficelé et logique. Pratiquement tout y est dit.
    Il faut de plus souligner une certaine nécessité et surtout sur ce sujet en particulier. En effet, trop de non-dits et de mythes! Ce debat est cuisiné à toutes les sauces par les politiques afin de cacher les reels pbs auxquels le pays doit faire face!
    Les immigré sont purement et simplement les bouc-émissaires.
    Merci pour cet apport de preuves.

  20. Tubes Magie dit :

    Il suffit de bien écouter les propos des militants de base ou sympathisants FN pour voir que l’immigration reste le thème central qui motive leur adhésion aux thèses de ce parti dont le fonds de commerce demeure le rejet des étrangers et, au-delà, des différences.
    L’argumentation rationnelle est-elle le bon moyen pour contrer un discours qui appelle d’abord les émotions ? Notre réponse est différente : voir ici : http://www.youtube.com/watch?v=UgdGGfaO2Ns
    Il y a aussi un site internet et une page Facebook, oùles « j’aime » sont les bienvenus

  21. Shakiboutch dit :

    Merci pour cet article. C’est un très bon travail de recherche qui pour une fois, va dans le sens de mes convictions. Il manque juste un peu de structure (titres, paragraphes plus clairs, problématique…).

  22. Nick Fury dit :

    Salut jeune citoyen !

    Etant citoyen moi-même dans ce pays j’adhère à certaine de tes idée et aime bien lire tes post sur facebook. Mais depuis aujourd’hui, je m’aperçois que je ne peux plus liker ni commenter tes post mais je peux les partager.

    J’aurais aimé savoir pourquoi tu m’as bloquer sans me signaler. Ai-je écrit un com qui te plait pas ou es ce autre chose de particulier.

    J’espère avoir une réponse honnête de ta part.

    Bonne continuation sinon !

    Nick Fury

  23. sereincontemplatif dit :

    Bonjour!

    Vous avez un blog bien intéressant et bien fourni!

    http://litteratureetphilosophie.wordpress.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :