Une lettre D’ABRAHAM Lincoln au professeur de son fils


Voici la lettre qu’Abraham Lincoln (Président Américain ayant aboli l’esclavage ) aurait envoyé au professeur de son fils :

 

« Il aura à apprendre, je sais, que les hommes ne sont pas tous justes, ne sont pas tous sincères.

Mais enseignez-lui aussi que pour chaque canaille il y a un héros; que pour chaque politicien égoïste, il y a un dirigeant dévoué…
Enseignez-lui que pour chaque ennemi il y a un ami.

Cela prendra du temps, je le sais, mais enseignez lui si vous pouvez, qu’un dollar gagné a bien plus de valeur qu’un 5 dollars trouvés

Apprenez lui à savoir prendre mais également à apprécier une victoire.
Éloignez le de l’envie, si vous pouvez, enseignez lui le secret d’un rire apaisé.

Qu’il apprenne de bonne heure que les despotes sont les plus faciles à flatter…Enseignez-lui, si vous pouvez, les merveilles des livres…
Mais laissez-lui un peu de temps libre pour considérer le mystère éternel des oiseaux dans le ciel, des abeilles au soleil, et des fleurs au flanc d’un coteau vert.

À l’école, enseignez-lui qu’il est bien plus honorable d’échouer que de tricher…
Apprenez-lui à avoir foi en ses propres idées, même si tout le monde lui dit qu’elles sont erronées…
Apprenez lui à être doux avec les doux, et dur avec les durs.

Essayez de donner à mon fils la force de ne pas suivre la foule quand tout le monde se laisse entraîner…
Apprenez-lui à écouter tous les hommes… mais apprenez-lui aussi à filtrer tout ce qu’il entend à travers l’écran de la vérité, et à n’en retenir que ce qui est bon.

Apprenez-lui si vous pouvez, à rire quand il est triste…
Apprenez-lui qu’il n’est aucune honte à pleurer,
Apprenez-lui à se moquer des cyniques et à prendre garde devant une douceur excessive…
Apprenez-lui à vendre ses muscles et son cerveau au plus haut prix, mais à ne jamais fixer un prix à son coeur et à son âme.

Apprenez-lui à fermer les oreilles devant la foule qui hurle et à se tenir ferme et combattre s’il pense avoir raison.
Traitez-le doucement, mais ne le dorlotez pas, parce que seule l’épreuve du feu forme un bon acier.

Qu’il ait le courage d’être impatient et la patience d’être courageux.
Apprenez-lui toujours à avoir une immense confiance en lui même, parce que dès lors, il aura une immense confiance envers l’Humanité.
C’est une grande exigence, mais voyez ce que vous pouvez faire…Il est un si bon garçon, mon fils » 

 

Abraham Lincoln

 

 

 


SI CE TEXTE VOUS A PLU, VOUS AVEZ LA POSSIBILITÉ DE NOUS SUIVRE ET DE  VOUS ABONNER A NOTRE CHAÎNE YOUTUBE : « Les Choses au Claire ».

bandeau chaîne 3

Sur la chaîne, on parle un peu de tout ce qui nous inspire dans l’actu : Cela peut aller des sujets relatifs à l’écologie jusqu’aux sujets concernant la politique, les inégalités, les médias, la religion, les femmes etc. La discussion est libre et tous les avis sont conviés. Bref, à vous d’en juger 🙂

POUR Y ACCÉDER, C’EST PAR ICI  ▶▶

https://www.youtube.com/channel/UCCUyfAgbTAsph3ZGhNSi70Q

Tagué ,

Vous avez dit  » Noir  » ?


Un bel article …Je ne peux que vous l recommander .

Lettre d’un internaute à …….


Il est bien astucieux quand on prétend se battre contre la misère d’aller s’installer là où elle fait partie du paysage. De ces siècles de souffrance marqués par ces montagnes de résidus de charbons, et par des sourires rangés dans les placards de ces maisons identiques, toutes alignées les unes à côté des autres sans rien pour les différencier. Tous plongés dans la même détresse, dans le même combat quotidien, cette précarité à sens unique qui se lit sur chaque visage. Tous ou presque, car ce combat, madame Le Pen, n’est pas le votre. Le bassin minier, ce n’est pas Neuilly-Sur-Seine. Vous vous êtes abreuvé de culture et de connaissances à la Fac de droit de Paris II quand ils se sont abreuvés de 8-6 et de chants patois . Ils n’ont pas vraiment connu le droit, eux, mais plutôt le devoir de se lever tôt chaque matin pour rentrer tard le soir, la gueule noire et les tympans sifflants, abîmés par les bruits monstres des coups de grisous.

La vérité ? Vous êtes pareil à ceux que vous maudissez. Au même titre que vous prétendez que les marchés financiers ont la mainmise sur l’économie mondiale, vous avez la mainmise sur ces pauvres gens, dépourvus d’opinion, saignés jusqu’au profond d’eux mêmes, devant lesquels vous vous présentez comme une solution miracle alors que vous n’êtes qu’une promesse de plus à ces personnes qui, depuis les conditions de travail que Zola nous décrit si bien dans  » Germinal « , ont vu passés beaucoup de sauveurs auto-proclamés, sans jamais rien obtenir.
Vous qui vous plaignez tant que l’on fasse du tort au Front National en le comparant à un certain parti national-socialiste, pourquoi alors user du même stratège électoraliste ?

Paternalisme politique ? Je dirais dictature morale. Patriotisme sur développé ? Je dirais haine héréditairement acquise. Bien que le bulletin  » Le Pen  » que l’on glisse dans l’urne soit majoritairement contestataire, je vous rejoins sur un point. La situation de la France est bien triste.. Au pays des lumières subsiste encore l’ombre de votre père. A tel point que je trouve ça répugnant que l’on puisse oublier l’Histoire, et la quantité de sang versé pour combattre la haine à son apogée européenne, pour combattre la liberté et cette fraternité qui vous est chère mais dont vous ne vous gênez pas pour imposer une limite qui s’arrête à la barrière d’une couleur de peau. Honte à notre pays d’applaudir de tels discours. Honte à notre pays d’avoir pu faire confiance à votre personne, ce qui n’est pas mon cas car je suis indifférent à tous ceux que vous pouvez clamer et je n’y céderai point. Je garde mes distances et je n’oublie  que ce n’est point par le son de la flûte qu’est charmé le serpent, mais par le mouvement du flûtiste.

Tagué , , , , , , , , , ,

Pour l’abolition de la peine de mort dans tous les pays !


Que de passions et de débats pour la peine de mort ! La peine de mort a été abolie dans bon nombre de pays occidentaux depuis des décennies mais son ombre, plus ou moins menaçante au gré de faits divers (tragiques) plane toujours nous…  En effet, les meurtres n’ont point cessé, et à la violence et tragédie de certains crimes s’accompagnent souvent le désir de vengeance des proches de la victime soutenus par la société. Certains politiques, en mal de popularité, et certaines figures merdiatiques en quête de buzz, essaient de surfer dans cette océan qu’est la souffrance humaine et prient pour que les bas-instincts des hommes tels les vagues reviennent toujours plus fortes. Et, si au milieu de la vindicte populaire perçoit-on des voix dissidentes, des voix prônant plutôt la réflexion, un système carcéral plus stricte et une possible réinsertion, alors ces gens sont vus tels des êtres insensibles à la peine des victimes,  se souciant beaucoup plus du sort des criminels.

Il n’est pas rare d’entendre ce genre de propos: « Quoi ?!!! La vie d’un meurtrier est donc supérieure à celle d’une victime ? » ou « Mais comment peux tu être hostile à la peine de mort , les meurtriers ne s’abstiennent pas de tuer, eux … »

Ce sujet est capital, car se jouent plusieurs visions de la société. Je ne vais pas essayer de caricaturer ceux qui sont pour la Peine de mort; chacun étant libre d’avoir son point de vue mais je vais juste essayer de vous expliquer en quoi je suis opposé à cette barbarie.

Je suis opposé à la peine de mort, non seulement pour des raisons de principes mais aussi d’efficacité. Loin de moi l’envie de donner de leçons, en effet,  je n’ai jamais connu la souffrance éprouvée par les proches de victimes. je ne sais même pas si je serais capable de supporter cette douleur si un de mes proches devait être violé et tué, je pense d’ailleurs que je voudrais certainement me venger. Je n’aurais qu’à l’esprit de tuer cet individu qui n’a montré aucune pitié. Mais pour autant je n’aurais point raison,  je renierais mes idées ou convictions, et  la haute idée que je me fais de la justice (qui n’est point parfaite) dans un État de droit. Je vais peut-être vous choquer mais je considère la peine de mort, comme « la négation absolue des droits humains, un meurtre commis par l’État, avec préméditation et de sang-froid » , comme un « assassinat légal . On tue  précisément un assassin parce que ce qu’il ne faut pas tuer. D’ailleurs j’observe une contradiction intéressante; l’Etat interdit de tuer mais ne s’empêche pas lui-même de mettre à mort  autrui …Cette mise à mort n’est pas faite pour des raisons de défense nationale (invasion imminente d’un pays ) mais pour des rasons liées à la vengeance.

Et quand bien même la peine de mort serait efficace(ce qui est totalement faux), que penser des victimes d’erreurs judiciaires dont les vies ont été gaspillées inutilement ? On ne peut revenir dans le passé. La justice est avant tout une construction humaine, de ce fait elle n’est point infaillible et parfaite. C’est bien beau que la justice « humaine »  reconnaisse dix ans plus tard qu’une erreur a été commise, ce n’est point cela qui fera revenir l’innocent, le sacrifié qui a été condamné dans la honte, sous les injures et quolibets, perdant parfois  leurs familles respectives et amis … l’innocent lui-même aura subi une triple peine : Une peine d’emprisonnement, la peine capitale et la peine la plus ignoble et tragique qui soit étant donné que l’innocent, cette victime impuissante,  se savait innocent. Quelle souffrance de se savoir impuissant à prouver son innocence …Pleurer, crier de toutes ses forces et de toute son âme, mais rien n’y change ; La justice des hommes veut que vous payez de votre sang impie et impur le meurtre d’une petite fille ou d’un petit garçon. Je n’ose essayer de me mettre à la place de ces gens, de ces victimes « d’horreurs » judiciaires …

Cela a du être assurément le pire des supplices et je prie le Bon Dieu de ne jamais être dans pareille situation car cela peut arriver à tous. Oui même à vous, chers lecteurs (et lectrices) car l’Homme est un loup pour l’homme. Votre voisin, celui qui rit avec vous en vous saluant quotidiennement,  jaloux de votre vie , de votre insouciance, peut œuvrer en vue d’un sombre dessein dans le but de vous plonger dans les abîmes, dans ce puits sans fond qu’est le désespoir humain.

On me dira qu’il y a eu peu d’erreurs judiciaires et que c’est tout ce qui compte. Cet argument peut être contesté de deux manières: Tout d’abord qui nous dit qu’il n’y  en a pas eu  plus, et qu’il n’y aura pas d’erreurs dans le futur ?En effet , la science évolue et c’est grâce à cette science qu’on a connu certains crimes ; Ensuite  une vie humaine, une seule, est et restera sacré à jamais. Je ne peux donner  la vie et même si je le pouvais, une vie reste unique .

D’ailleurs, même si je reprouve ce sentiment de toutes mes forces, Je trouve  que la peine de mort est une peine plutôt rapide pour celui qui veut se venger. A travers la peine de mort, si on se met dans le psyché de celui ou celle qui veut se venger, celle-ci n’est elle pas une peine qui fait en sorte que le condamné soit soulagé de tous ces tracas  terrestres ?Souffrira t-il longtemps ? L’être humain, tel un oiseau, n’est pas fait pour rester dans une cage  et la prison, quoiqu’on en pense, reste une cage. Je pense à ce titre que la prison est bien plus efficace pour punir autrui.

Il n’y a pas de peine de mort «humaine». Quelle que soit la méthode employée, l’exécution ne poursuit qu’un seul but, supprimer une vie. La peine de mort prive une personne de la possibilité d’expier un forfait, de réparer, de se repentir et de s’amender.

Concernant l’efficacité , je pense que la peine capitale n’empêche aucun délit. Les études scientifiques n’apportent aucune preuve que la peine de mort ait réellement l’effet dissuasif qu’on lui attribue. Au Canada par exemple, le nombre d’assassinats a diminué depuis l’abolition de la peine de mort. Aux États-Unis, en revanche, il est plus élevé dans les États qui pratiquent l’exécution capitale que dans ceux qui y ont renoncé. Pour empêcher efficacement les délits, il est nécessaire d’avoir un taux élevé d’élucidation des crimes et un système judiciaire travaillant de manière équitable, rapide et conséquente. j’avais lu dans je ne sais plus quelle revue, que certaines populations (dans certains pays) se faisaient justice elle-même (au vu de la corruption de leurs appareils judiciaires et policiers), Néanmoins les faits divers n’ont point cessé.

[Au fond de chaque homme civilisé se tapit un petit homme de l’âge de pierre, prêt au vol et au viol, et qui réclame à grands cris un œil pour un œil. Mais il vaudrait mieux que ce ne fût pas ce petit personnage habillé de peaux de bêtes qui inspirât la loi de notre pays.]
Albert Camus, Réflexions sur la peine capitale

[Ceux qui croient à la valeur dissuasive de la peine de mort méconnaissent la vérité humaine. La passion criminelle n’est pas plus arrêtée par la peur de la mort que d’autres passions ne le sont, celles-là, sont nobles.] Robert Badinter – Extrait d’un discours à l’assemblée nationale, le 17 septembre 1981

[Dans les pays de liberté l’abolition est presque partout la règle ; dans les pays où règne la dictature, la peine de mort est partout pratiquée. Ce partage du monde ne résulte pas d’une simple coïncidence, mais exprime une corrélation. La vraie signification politique de la peine de mort, est bien qu’elle procède de l’idée que l’État a le droit de disposer du citoyen jusqu’à lui retirer la vie. C’est pas là que la peine de mort s’inscrit dans les systèmes totalitaires : […] Douze personnes, dans une démocratie, qui ont le droit de dire : celui-là doit vivre, celui-là doit mourir ! Je dis : cette conception de la justice ne peut-être celle des pays de liberté, précisément pour ce qu’elle comporte de signification totalitaire.] Robert Badinter

[Notre justice à nous, comme notre destin, est tâtonnement, trouble, erreur, nuage, doute ; martyr, je m’applaudis ; juge, je me redoute ; l’infaillible, est ce moi, dis ? Est-ce toi ? Réponds.]

Victor Hugo : Les quatre vents de l’esprit – L’échafaud -1870

Bref, c’était juste l’opinion d’un Bisounours. 

Tagué , , , , , , , , , , ,

Mariage homosexuel : décadence de la France ?


Le Mariage homosexuel ou gay est l’un des sujets qui soulève le plus de polémiques.

A ce jour, dix pays ont légalisé le mariage homosexuel : les Pays-Bas (2000), la Belgique (2003), l’Espagne (2005), le Canada (2005), l’Afrique du Sud (2006), la Norvège (2008), la Suède (2009), le Portugal (2010), l’Islande (2010) et l’Argentine (2010), auxquels s’ajoutent six États des États-Unis (Massachusetts, Connecticut, Iowa, New Hampshire, Vermont, New York), ainsi que la ville de Washington, D.C.. Au Mexique, le mariage homosexuel a été légalisé par la ville de Mexico, et il est également autorisé par l’État du Quintana Roo .

Ce n’est pas parce que un pays l’a adopté que nous devrons le faire. J’en conviens et je comprends  l’hostilité de certains au Mariage gay mais je ne suis pas de ceux-là.

Je suis croyant à savoir chrétien. Les homosexuels ne peuvent se marier dans ma religion, mais je vis dans un pays se disant laïque. Cette laïcité (qui n’est en aucun cas la négation de la religion) est précisée dans notre constitution, à savoir une stricte séparation entre la Religion et L’ État.  Celle-ci peut être en outre traduit par la célèbre citation de Jésus  » Rends à César ce qui est à César, à Dieu ce qui est à Dieu », c’est-à-dire une distinction entre le temporel et le spirituel, entre le royaume des cieux et celui des hommes. La  France étant un pays laïque tel que défini par la constitution, la religion ne doit point s’y mêler. Les homosexuels étant des sujets de droit comme les hétéros, je ne vois pas pourquoi on les empêcherait de se marier à la mairie où est célébrée une « union civile ». Le mariage à l’église, c’est autre chose car cela relève de la Foi Or l’Église, la  Mosquée ou la synagogue n’ont rien à voir dans cet « union civile ». J’entends déjà d’ici, certains me dire que le terme sémantique « mariage » désigne l’union entre une femme et un homme. Moi j’ajouterais que cela dépends. Les dictionnaires francophones proposent une variété de définitions du mariage, qui peuvent exclure ou inclure le mariage de personnes de même sexe. Par exemple, le Trésor de la langue française (TLF), publié de 1971 à 1994, indique que le mariage est l’« union d’un homme et d’une femme consacrée par un ensemble d’actes civils ou parfois religieux ». À l’inverse, Le Petit Robert, dans son édition de 2011, désigne le mariage comme l’« union légitime de deux personnes dans les conditions prévues par la loi », et mentionne dans ses exemples le « mariage entre homosexuels ».

Certains me diront que les homosexuels ne le réclament pas, qu’ils ne souhaitent pas subir les « difficultés » du mariage et que le Pacs convient parfaitement aux gays. Ce qui est sans doute amusant pour deux raisons:

La première raison étant celle-ci : Ainsi donc, tant que la personne subissant des injustices ne réclame justice, nous ne devons rien faire. Quid des enfants maltraités (Certains ne réclament pas justice et vivent dans la peur) ? Quid des enfants qui travaillent dans certains pays dans des conditions dignes de l’esclavage ? Je caricature bien évidemment mais c’est aussi pour illustrer les limites de certains raisonnements.

La seconde raison concerne  l’égalité entre le Pacs et le mariage. Ce qui pose problème est l’égalité (devant la loi entre des sujets de droits majeurs et vaccinés) concernant le mariage civil hétérosexuel et l’union civile (pacs) gay. Le mariage civil a beaucoup plus d’avantages que le Pacs qui peut d’ailleurs se rompre très facilement. Laissons donc aux gays et aux hétéros le choix de s’unir civilement ou non.

J’entends aussi déjà d’ici des gens (peut-être des homophobes …) qui me diront que si on accepte le mariage homosexuel, on acceptera la pédophilie, et tout cela mènera à une société décadente. Ce à quoi je rétorquerai, Outre le fait que cet argument soit abject et profondément grotesque, que la pédophilie  concerne des rapports entre des adultes et des enfants. Bien que ceux-ci (les enfants) soient des sujets de Droit, ils ne sont responsables juridiquement que jusqu’à leur majorité. D’autres clameront, non sans raison, que le mariage est fait pour procréer, mais là encore ils se tromperont. Car si tel est le cas, il faudrait annuler les mariages de ceux qui se sont mariés et qui ne peuvent avoir d’enfants et/ou qui ne souhaitent pas avoir d’enfants. Si Pierre et Chantal souhaitent adopter un enfant, alors que Chantal a la capacité de concevoir, il faudrait aussi annuler leur union civile. Et tant d’autres exemples peuvent être trouvés…

Quant à la décadence, L’homosexualité existait déjà depuis l’antiquité.

Une petite anecdote pour illustrer ce propos :  On relève également que plusieurs sociétés antiques, comme la Grèce et le Japon, ont encouragé la création de liens homosexuels dans certains corps d’armée entre des combattants expérimentés et leur disciple. L’on pensait alors que deux hommes amoureux se battraient avec plus de détermination et avec une plus grande morale. Le Bataillon sacré de Thèbes constitue un exemple classique de force militaire bâtie sur cette croyance.

On trouve dans l’Antiquité des discussions sur les relations entre animaux de même sexe, ce qui laisse penser que le concept d’homosexualité était connu des Anciens.

le jeune citoyen


Ps: J’ai eu à recevoir un message très amical (ironie ) d’un membre de notre page me disant que j’étais un faux chrétien, que je brulerai aux enfers à la fin des temps, le message insistant sur le fait de savoir comment pouvais-je cautionner cette abomination qu’est la sodomie, l’union homosexuelle. Tout d’abord, je pars d’un principe simple:  Je ne suis pas gay mais qui suis-je pour porter atteinte à autrui du fait de son orientation sexuelle ? De plus, si on devait appliquer tout ce qui était dit dans l’ancien testament, on lapiderait toujours les femmes adultères. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’il existe ce qu’on appelle le nouveau testament soit-dit en passant.

Sinon pour ce qui est de la sodomie dans la bible, j’ai juste envie de rire ==> « Le terme de sodomie vient du nom de la ville de Sodome qui, selon la Bible, fut détruite par Dieu après que ses habitants eurent tenté de violer des anges de Dieu réfugiés chez Loth, le neveu d’Abraham.(cf. l’épisode de Sodome et Gomorrhe). Dans cet épisode, il n’est pas explicitement fait mention de la sodomie telle qu’on la définit actuellement : les autres références au péché de Sodome dans la bible évoquent plutôt le manque au devoir d’hospitalité très important dans le Proche-Orient ancien (Ez. 16,49 ; Jr. 23,14 ; Sir. 16,8 ; Lc 10,10-12). L’interprétation en termes de sodomie ou d’homosexualité commencerait à apparaître avec les apocalyptiques juives tardives et chez les juifs hellénisés au début du IIe siècle. Origène (185-253) et Saint Ambroise de Milan (340-397), pourtant grands ennemis du péché de chair, évoquent le manquement à l’hospitalité. Sans doute en référence aux alliances interdites entre les fils de Dieu et les filles d’humains qui provoquent la colère de Dieu en Gen. 6,1-4, les commentaires juifs attribuaient des relations interdites entre les femmes de Sodome et les anges. Ainsi, jusqu’au XVIIe siècle, le terme sodomie recouvrait un ensemble de relations sexuelles réprouvées, pas seulement anales ou homosexuelles1. Dans certains contextes, notamment les classifications légales de certains États fédérés des États-Unis d’Amérique, le terme anglais sodomy inclut d’autres pratiques sexuelles jugées déviantes par certains, notamment le cunnilingus et la fellation (contact entre la bouche et le sexe). En allemand (Sodomie) le terme ne fait aucunement référence à la pénétration anale mais désigne la zoophilie. »  ==> Ainsi, ce qui était plus condamné à Sodome, ce n’était nullement un pêché de chair ou un aspect sexuel mais plutôt le manque d’hospitalité envers les étrangers. D’ailleurs cela devrait faire réfléchir certains.

Du reste, pour en finir et concernant la bible,  j’avais particulièrement apprécié cet extrait :

« Par exemple, je souhaiterais vendre ma fille comme servante, tel que c’est indiqué dans le livre de l’Exode, chapitre 21, verset 7. A votre avis, quel serait le meilleur prix ?

Le Lévitique aussi, chapitre 25, verset 44, enseigne que je peux posséder des esclaves, hommes ou femmes, à condition qu’ils soient achetés dans des nations voisines. Un ami affirme que ceci est applicable aux mexicains, mais pas aux canadiens. Pourriez-vous m’éclairer sur ce point ? Pourquoi est-ce que je ne peux pas posséder des esclaves canadiens ?

J’ai un voisin qui tient à travailler le samedi. L’Exode, chapitre 35, verset 2, dit clairement qu’il doit être condamné à mort. Je suis obligé de le tuer moi-même ? Pourriez-vous me soulager de cette question gênante d’une quelconque manière ?

Autre chose : le Lévitique, chapitre 21, verset 18, dit qu’on ne peut pas s’approcher de l’autel de Dieu si on a des problèmes de vue. J’ai besoin de lunettes pour lire. Mon acuité visuelle doit-elle être de 100% ? Serait-il possible de revoir cette exigence à la baisse ?

Un de mes amis pense que même si c’est abominable de manger des fruits de mer (Lévitique 11:10), l’homosexualité est encore plus abominable. Je ne suis pas d’accord. Pouvez-vous régler notre différend ?

La plupart de mes amis de sexe masculin se font couper les cheveux, y compris autour des tempes, alors que c’est expressément interdit par Le Lévitique (19:27). Comment doivent-ils mourir ?

 

Tagué , , , , , , , , ,

 » Chers clients, nous ne sommes pas vos chiens et encore moins de la merde ! » – Le coup de gueule d’un caissière


agente de caisse

 

Aujourd’hui j’ai décidée de vous dire à vous tous qui êtes clients dans les magasins, sachez que nous ne sommes pas vos chiens et encore moin de la merde !

Effectivement nous ne soignons personne,c’est VRAI mais dites vous bien que si nous se serions pas là à vous servir derrière nos caisses, à être dans les rayons, derrière le comptoir boucherie à servir à la minute ou encore en boulangerie à préparer et à cuir vos foutu pains, baguette et viennoiseries que vous seriez en train de crever de faim !!

Ayez un minimum de respect et de reconnaissances pour ce que nous faisons bordel ! Certains font des horaires de dingues 6h-20h pour assurer un maximum le bon déroulement de la journée, nous ouvrons malgré tout aux même horaires et 7j/7 nous faisons tout sa dans un stress intense, avec railleries, moqueries et insultes aux quotidien !

On ce tue depuis des semaines à ce que les rayons soient un maximum rempli, à ce que le temps d’attente aux caisses soit le plus court possible, à se protéger NOUS et VOUS également en prenant énormément de précautions d’hygiène avec les moyens que nous avons !

Alors quand j’entends « c’est du cinéma vous êtes des handicapés avec vos gants et masques » « on ce prend pour des reines » « vous êtes des gogoles » bla-bla-bla …

Mais est ce que vous réalisez que l’on est en CONFINEMENT que vous êtes censé déjà sortir le moin possible ??!!

Vous réalisez que vous videz nos rayons en étant de purs égoïstes alors que d’autres personnes qui attendent la fin de leur journée de travail pour essayer de faire leurs courses se retrouvent devant des RAYONS VIDES !

Nous sommes nous même à la source et nous n’arrivons même pas à faire nos propres courses !

Vous osez venir nous râler dessus parce que « les rayons sont vides » parce que vous êtes « pressé(e)s » « vous n’avez pas que ça à faire » etc

Vous pensez que nous sommes content(e)s d’être en première ligne comme ca exposé de la sorte au ce foutu virus qui en passant « TUE « 


Que nous n’aimerions pas plutôt pouvoir rester confinés auprès des gens que nous aimons comme VOUS ??!! Nous sommes susceptibles de ramener cette merde de virus n’importe quand et de contaminer notre propre famille bon sang !

Nous n’avons pas le choix et nous avons l’obligation de rester et de travailler pour VOUS, POUR QUE VOUS PUISSIEZ MANGER ET NE PAS MOURIR DE FAIM !

FERMEZ LA !
-SOYEZ RESPECTUEUX ET RECONNAISSANT !
-PRENEZ VOTRE MAL EN PATIENCE TOUT COMME NOUS !

Merci !

Lettre ouverte d’un infirmier complètement épuisé à Emmanuel Macron


infirmierépuisé

 

 

Mr MACRON, Mr PHILIPPE
Ce soir en plus de ma prime de 9€ pour mes 10h de nuit j’ai la chance d’avoir vos remerciements et vos encouragements !

La chance oui parce que « grâce » à cette pandémie d’une ampleur jamais connue en France, vous avez pris conscience que « nous » petits soignants existons !

Et oui messieurs, vous savez, les personnes que vous félicitez et remerciez aujourd’hui sont les mêmes que vous gaziez à la lacrymo hier !

Nous qui sommes en grève depuis plusieurs mois pour dénoncer le manque de moyen autant humain que matériel, nous qui continuons de travailler même en grève, nous qui travaillons dans des conditions toujours plus compliqués avec toujours moins de moyens, maintenant vous comptez sur NOUS !

Alors ce changement de situation est assez intéressant mais on est pas dupe non plus on sait très bien qu’une fois cette épidémie passée nous n’existerons à nouveau plus à vos yeux !

La tête que vous voyez là c’est celle d’un infirmier épuisé au bout de 7 ans de boulot, à qui on demande toujours plus sans pour autant en donner les moyens. C’est la tête d’un soignant parmi tant d’autre qui ne demande qu’un minimum de reconnaissance mais qui, malheureusement, doit attendre une crise sanitaire sans précédent pour en avoir.

Alors Mr Macron, Mr Philippe, vos discours et vos remerciements sont bien gentils mais ça fait plusieurs mois qu’on vous le répète donnez nous les MOYENS de TRAVAILLER dans des conditions CORRECTES pour le bien des patients mais aussi des soignants.

Augmenter les effectifs pour gérer la crise est une nécessité mais améliorer les conditions de travaille de millier de soignants est une URGENCE depuis bien trop longtemps pour pouvoir le nier aujourd’hui !

(VIA Alex IS )

« Je ne supporte pas les gens qui applaudissent les soignants ! » – Le coup de gueule d’un médecin urgentiste


soignannt

 

Depuis mercredi, les Belges sont appelés à applaudir, tous les soirs à 20 heures, le personnel soignant, en première ligne dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Face à ce soutien populaire, un médecin urgentiste liégeois a voulu pousser un « coup de gueule ».

Je pense que je suis aigri, en mode lendemain de garde (24h d’affilée en ayant peu dormi). Mais globalement je ne supporte pas les gens qui applaudissent : les hôpitaux n’ont pas attendu le Covid-19 pour être dans la galère, en surbooking permanent.

Les services d’urgences n’ont pas attendu non plus d’être surchargés, en manque de personnel (infirmier.es surtout), dans des locaux vétustes ou sous-dimensionnés. Que Saint-Pierre doive faire la manche pour avoir des respirateurs, c’est une honte totale !

On est où ? MSF va débarquer ? Une bonne partie des gens qui applaudissent, votent chaque année pour les connards qui diminuent les budgets, font des hashtags #keepsophie en oubliant qu’elle a été ministre du Budget d’un gouvernement qui a retiré plusieurs milliards d’euros dans les soins de santé.

Et soi-disant, ils ont peur parce qu’on risque nos vies ?! Les gens qui font des pauses et des boulots stressants par manque de moyens ne meurent pas d’infection. Ils meurent de leur boulot aux cadences infernales en perdant 10-15-20 ans d’espérance de vie.

Donc merci quand même pour vos applaudissements, mais ça fait des années que le personnel hospitalier travaille dans des conditions de merde et se nique la santé en faisant son job du mieux possible.

La prochaine fois que vous voyez des manifestations pour refinancer les soins de santé, soutenez-nous.

Et quand vous retournerez glisser un bulletin dans l’urne, réfléchissez-y à deux fois!

Antoine Dumont médecin assistant aux urgences à Liège, cosigné par Mathilde Dumont infirmière SIAMU aux urgences à Bruxelles

PS : Si vous applaudissez à 20h, pensez aussi à tous les travailleurs de la grande distribution, les crèches, les éboueurs, eux ils n’avaient pas signé pour ça à la base et ils sont très mal payés. » 

Source article : Le vif ( hebdomadaire belge)

🛎🔴ABONNE-TOI A LA CHAÎNE YOUTUBE SI TU AS AIME L’ARTICLE 🛎🔴

« Je ne supporte plus les gens qui applaudissent les soignants ! »- Le coup de gueule d’un médecin urgentiste


soignante

 

Depuis mercredi, les Belges sont appelés à applaudir, tous les soirs à 20 heures, le personnel soignant, en première ligne dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Face à ce soutien populaire, un médecin urgentiste liégeois a voulu pousser un « coup de gueule ».

Je pense que je suis aigri, en mode lendemain de garde (24h d’affilée en ayant peu dormi). Mais globalement je ne supporte pas les gens qui applaudissent : les hôpitaux n’ont pas attendu le Covid-19 pour être dans la galère, en surbooking permanent.

Les services d’urgences n’ont pas attendu non plus d’être surchargés, en manque de personnel (infirmier.es surtout), dans des locaux vétustes ou sous-dimensionnés. Que Saint-Pierre doive faire la manche pour avoir des respirateurs, c’est une honte totale !

On est où ? MSF va débarquer ? Une bonne partie des gens qui applaudissent, votent chaque année pour les connards qui diminuent les budgets, font des hashtags #keepsophie en oubliant qu’elle a été ministre du Budget d’un gouvernement qui a retiré plusieurs milliards d’euros dans les soins de santé.

Et soi-disant, ils ont peur parce qu’on risque nos vies ?! Les gens qui font des pauses et des boulots stressants par manque de moyens ne meurent pas d’infection. Ils meurent de leur boulot aux cadences infernales en perdant 10-15-20 ans d’espérance de vie.

Donc merci quand même pour vos applaudissements, mais ça fait des années que le personnel hospitalier travaille dans des conditions de merde et se nique la santé en faisant son job du mieux possible.

La prochaine fois que vous voyez des manifestations pour refinancer les soins de santé, soutenez-nous.

Et quand vous retournerez glisser un bulletin dans l’urne, réfléchissez-y à deux fois!

Antoine Dumont médecin assistant aux urgences à Liège, cosigné par Mathilde Dumont infirmière SIAMU aux urgences à Bruxelles

PS : Si vous applaudissez à 20h, pensez aussi à tous les travailleurs de la grande distribution, les crèches, les éboueurs, eux ils n’avaient pas signé pour ça à la base et ils sont très mal payés. » 

Source article : https://www.levif.be/actualite/belgique/un-medecin-urgentiste-je-ne-supporte-pas-les-gens-qui-applaudissent-les-soignants/article-opinion-

En 6 ans, 13 631 lits supprimés : face au Coronavirus, un système de santé fragilisé


 

 

hopital fragilisé

Les suppressions de lit dans les hôpitaux qu’ont orchestrées les gouvernements de Hollande et Macron entraînent aujourd’hui des conséquences gravissimes en pleine crise sanitaire. Agnès Buzyn a beau affirmer que le système de santé est “robuste” et “bien préparé”, c’est avec des moyens insuffisants que doivent travailler les soignants pour sauver nos vies.

Jérome Salomon, sur France inter ce lundi 16 mars, affirmait craindre une “éventuelle” saturation des hôpitaux, face à l’aggravation de la crise.  “L’ouverture des lits COVID ne suffit plus, l’établissement est quasi à bout des moyens qu’il peut déployer” a déclaré le chef des urgences de Mulhouse. Le constat est sans appel. Dans le combat contre la pandémie, le corps hospitalier démarre sa lutte avec de sérieuses faiblesses.

En effet, en 7 ans, l’hôpital public français n’a cessé d’être fragilisé. Entre 2013 et 2019 seulement, l’hôpital public a perdu 13 631 lits, 78% des suppressions de lits ayant concerné le secteur public. Cette baisse de la capacité d’accueil vise à réduire les hospitalisations à temps complet et favoriser les hospitalisations partielles. Ce dispositif s’avère moins coûteux pour l’Etat, cherchant continuellement à faire des économies dans le service public pour inciter les patients à se tourner vers des cliniques privées aux bénéfices juteux. (…)

Cette mesure, associée à une coupe budgétaire d’1,7 milliards d’euros en 2017 opérée par le gouvernement Macron, a généré une forte dégradation des conditions d’exercice et de la qualité d’accueil des patients, avec des aides-soignants ainsi que des infirmiers débordés et sous-payés. Des conditions de travail invivables, qui ont entraîné un non renouvellement des effectifs par le biais de l’épuisement, pour un métier qui est aujourd’hui en première ligne de la pandémie. » – (via Julio Ferrera)

Sources : https://www.revolutionpermanente.fr/En-6-ans-13-631-lits-supprimes-face-au-Coronavirus-un-systeme-de-sante-fragilise

http://www.leparisien.fr/societe/sante/greve-des-urgences-on-a-ferme-100-000-lits-en-20-ans-24-04-2019-8059401.php

 

 

%d blogueurs aiment cette page :